Vidéo : Le club Lumni du 21 septembre

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Emissions Lumni01:18:35

Le club Lumni du 21 septembre

Le club Lumni

Dans Le Club Lumni, les professeurs et les experts te font découvrir en littérature un personnage qui préfère la nature à la ville et en histoire de l’art, un célèbre tableau composé de feuilles d’or et de motifs floraux. Ils t’apprennent aussi à utiliser la notion de puissance en maths et à exprimer en anglais les parties du corps humain.

Français : Marcovaldo et l’amour de la nature

Marcovaldo ou Les saisons en ville (1963) dItalo Calvino (1923-1985), raconte l’histoire d’un homme qui préfère la fleur au béton. Le héros, Marcovaldo, est un père de famille contraint de quitter la campagne pour une ville italienne. L’exil est douloureux mais il doit gagner de l’argent. Marcovaldo s’intéresse à toute manifestation de la nature au cœur de la cité (végétaux et animaux). Par exemple, il cueille des champignons entre les voies d’un tramway, ou encore, il libère un lapin de laboratoire pour le ramener chez lui.

 

20 nouvelles composent le livre. Chacune d’elles est articulée autour d’une saison. La nature impose son tempo. C’est le rythme voulu par l’écrivain. À travers une existence modeste, l’auteur dénonce la société de consommation, les inégalités et le monde du travail des plus défavorisés.

 

L’auteur, Italo Calvino, est un ancien résistant italien ayant combattu le fascisme et le nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale. En parallèle de son métier de journaliste, il a éprouvé une passion pour l’écriture. Ses livres dégagent une grande humanité et un humour grinçant qui nous permet de réfléchir.

 

Le titre du livre Marcovaldo ou Les saisons en ville contient une figure de style : un oxymore. C’est lorsque deux termes s’opposent dans un même groupe nominal.

Exemple : « Voilà un beau jeune vieillard » → « jeune » et « vieillard » s’opposent.

Les écrivains utilisent cette figure de style pour frapper l’esprit par une image contradictoire.

Mathématiques : à quoi servent les puissances ?

Dans certains calculs, il faut multiplier plusieurs fois un nombre par lui-même.

Exemple : 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2

Pour simplifier ce calcul, on a inventé la notation de puissance. Quand on simplifie ce calcul par la puissance, cela donne 215 car on a quinze fois le chiffre 2. Cela se dit « 2 puissance 15 ». Cette notation remplace les 15 multiplications de deux. Le 15, l’exposant, donne donc le nombre de multiplication dans l’opération.

 

Cette notation est utilisée à la fois pour des nombres qui grandissent très vite et pour des très grands nombres. On pourrait l’utiliser dans la vie courante avec l’avènement des réseaux sociaux. Exemple : un de tes amis diffuse à deux de ses amis une rumeur, et que ces mêmes amis refont la même chose la minute d’après. Au bout de 30 min, plus d’un milliard de personnes auront vent de cette rumeur.

Anglais : mentir, dire la vérité et exprimer les parties du corps humain

Mentir et dire la vérité

To pull wool over somebody’s eyes → Mentir à quelqu’un pour lui faire croire quelque chose

To pull → Tirer

Wool → La laine

To lie → Mentir

To fool someone → Se moquer de quelqu’un

To tell the truth → Dire la vérité

To trust someone → Faire confiance à quelqu’un

Le corps humain

Nose → Le nez

Shoulders → Les épaules

Knees → Les genoux

Foot → Les pieds

Feet → Un pied

Fingers → Les doigts

Toes → Les doigts de pieds :

Head → La tête

Eyes → Les yeux

Ears → Les oreilles

Mouth → La bouche

Pour aller plus loin, tu peux regarder ce cours sur le corps humain et ses mouvements.

Histoire de l’art : Le Baiser de Gustav Klimt

Gustav Klimt (1862-1918) a réalisé Le Baiser en 1908. Sur cette œuvre, on voit un homme à gauche embrassant une femme à droite. Les tons sont vifs sur les personnages et le fond est sombre.

 

Gustav Klimt est né à Vienne, en Autriche. Il est dessinateur, peintre et décorateur. Cet artiste est célèbre pour ses peintures de femmes et ses toiles gigantesques. Il fait partie du mouvement « Art nouveau ». L’Art nouveau se caractérise par des formes rondes, des motifs végétaux et floraux ainsi que des ornementations. Ce courant artistique est né en réaction à l’industrialisation de masse.

 

Dans ce contexte, Gustav Klimt réalise des œuvres avec beaucoup de motifs floraux et d’ornementations. Dans Le Baiser, on voit d’un côté l’homme avec des ornementations composées de rectangles gris, argents et blanc. De l’autre côté, le personnage féminin a des motifs ronds et vifs.

 

Dans cette toile, Gustav Klimt a utilisé de la peinture à l’huile et des feuilles d’or. Ce tableau s’inscrit dans la période dorée de l’artiste, le « Cycle d’or ». Cette période est née à la suite de son voyage en Italie où il a découvert des architectures byzantines. Gustav Klimt a été fasciné par les mosaïques dorées et les ornementations, typiques de ces architectures. Aujourd’hui, Le Baiser est visible au palais du Belvédère à Vienne, en Autriche.

 

Réalisateur : Anthony Forestier / Didier Fraisse

Producteur : France tv studio, Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 21/09/20

Modifié le 06/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par