vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Histoire05:15

Le croissant, une affaire viennoise (29 juin)

La Maison Lumni, l'émission

José Gomès, professeur d’histoire et de géographie t’explique l’histoire du croissant, devenu symbole de la gastronomie française.

 

Le croissant autrichien

En 1683, à Vienne, les armées turques veulent assiéger la ville de Vienne depuis des semaines. Ils creusent des souterrains la nuit mais les boulangers qui travaillent la nuit donnent l'alerte et empêchent l'invasion des Turcs. Pour célébrer la victoire, les boulangers de Vienne créent une pâtisserie qui reprend le symbole du drapeau truc, c'est à dire le croissant. On dit aussi que ce serait un cafetier qui aurait inventé cette pâtisserie pour atténuer l'amertume du café.

L’arrivée du croissant en France

Marie-Antoinette, reine de France, aurait amené de Vienne, le fameux croissant en 1770. Au XIXe siècle, un boulanger autrichien, Auguste Zang, ouvre une pâtisserie viennoise, rue Richelieu à Paris et vend des spécialités de sa ville. On les a appelés les viennoiseries. Toujours à Paris, un certain boulanger du nom de Ladurée, a eu l’idée de transformer sa boulangerie en salon de thé et offrirait aux femmes qui peuvent fréquenter ces lieux, le croissant parmi ses pâtisseries. C’est ainsi que le croissant a été associé la France et à la ville de Paris.

Les premiers croissants dès l’Antiquité

Les historiens ont finalement trouvé que dès la Haute-Antiquité, le croissant existait déjà dans l'empire perseet chez les Assyriens sous forme de petite lune. Chez les premiers chrétiens aussi, on utilise le croissant pour l’eucharistie (la messe). Le croissant s'est démocratisé en France seulement dans les années 1950.

Réalisateur : Anthony Forestier

Producteur : france tv studio / Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 29/06/20

Modifié le 03/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par