Le garde des Sceaux face au budget

icone menu

La parole est au garde des Sceaux

Publié le 25/01/16Modifié le 08/07/19

Sur le même sujet

En augmentation constante depuis les années 80, résistant plus ou moins bien à la rigueur budgétaire, le budget du ministère de la Justice demeure malgré tout comme le symbole d’une crise permanente tant ses besoins sont immenses (administration pénitentiaire, salaires des magistrats, entretiens des palais, frais de justice, aide juridictionnelle). Ainsi, tous les gardes des Sceaux doivent mener d’âpres combats pour se faire entendre du ministre des Finances et ils ressortent de ce duel avec Berçy toujours vaincus. Ainsi, dans un pays qui demande de plus en plus à la justice, cette dernière demeure l’éternel parent pauvre des grands ministères.