Vidéo : Le lobby de Poissy a de grands projets

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Après nous avoir fait visiter le poulailler pédagogique d’un de leur établissement, le Lobby de Poissy fait le bilan de leurs actions depuis six mois et rencontre Karl Olive, le maire de la ville. Il lui propose des idées simples et concrètes pour la ville. Récit.

Quelle suite pour le Lobby de Poissy ?

Un an après la classe verte et six mois après avoir créé l’association junior, le Lobby de Poissy, les élèves et leur enseignante de CM2, Anaïs Willocq, font le bilan pour se remémorer leur premier objectif et pour pouvoir mieux se projeter. « On va faire une petite liste de ce qui arrive dans les prochains mois. Puis, on va discuter sur la suite à donner à la proposition de Madame Granjus. Elle vous propose d’écrire une proposition de loi avec vous qu’elle présenterait au parlement des adultes. C’est important parce que c’était quand même la base de votre engagement. », explique Anaïs Willocq aux élèves du Lobby de Poissy.

Rencontre avec le maire de Poissy : à quoi va-t-elle aboutir ?

En parallèle, le maire de Poissy, Karl Olive, a souhaité les rencontrer. Les élèves en ont profité pour lui faire une proposition : remplacer les lampadaires publics par des nouveaux plus économes et plus respectueux des animaux. Face aux doutes du maire, les élèves ont persévéré et ils ont convaincu le maire des bienfaits de cette mesure :

 

- Karl Olive : « Est- ce que c’est une histoire de lampadaire ou c’est une histoire de lampe ? Et, est-ce une histoire d’éclairage ou une histoire de composition de la lampe ? »

- Bilal : « Non, c’est la pollution lumineuse. »

- Soujoud : « Non seulement, ça fait beaucoup de lumière dans la ville et ça gaspille énormément d’électricité, mais en plus, ça abîme le cycle de vie des animaux comme les insectes par exemple. »

- Karl Olive : « Il y a deux sujets dans ce que tu dis. La première, c’est d’avoir moins de luminosité, et en gros arrêter la lumière plus tôt. Il y a des collectivités qui le font. »

- Bilal : « En fait monsieur, ce n’est pas arrêter la lumière plus tôt. C’est juste changer les lampadaires. Pourquoi ne pas mettre des détecteurs de mouvement pour que les lumières elles s’allument automatiquement ? ».

- Karl Olive : « Ça, c’est quelque chose effectivement que l’on peut regarder. (…) Et je m’engage ici qu’on retiendra de façon concrète une des idées du Lobby de Poissy. On la vulgarisera, on l’officialisera et on la portera de toutes nos forces. »

Quel ancien président a répondu à leur appel ?

Dans le cadre du Lobby de Poissy, les élèves avaient lancé plusieurs appels à des personnalités. L’une d’entre elles a répondu en vidéo : « Bonjour Thomas, j’ai vu ta vidéo, j’ai bien compris le sens de ta démarche, ton invitation. Donc, cela me fera très plaisir de discuter avec toi mercredi 10 avril. », leur a dit François Hollande, ancien président de la République (2012-2017).

 

Surpris par cette réponse, les élèves du Lobby de Poissy étaient très enthousiasme à l’idée de rencontrer l’ancien président, à l’image d’Osswa : « Ce mercredi 10 avril, nous allons rencontrer François Hollande, c’est extraordinaire ! Du coup, on va préparer nos questions et on y va à fond ! », dit-elle.

 

 

 

Comment cette rencontre va se dérouler ? Réponse dans le dixième épisode.

 

 

Réalisateur : Elsa Da Costa Grangier

Nom de l'auteur : Elsa Da Costa Grangier

Producteur : France Télévisions; Clarté Production; Kizmar Films

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 17/04/19

Modifié le 26/10/20

Ce contenu est proposé par