Le lobby de Poissy travaille sur la Déclaration européenne des droits de la planète et du vivant

Sur le même sujet

Après les vacances scolaires, le Lobby de Poissy se re-mobilise pour définir les articles qu'ils vont proposer dans le cadre de leur contribution à la Déclaration européenne des droits de la planète et du vivant.

Maelys :

ben moi j’attends de ce texte que ça fasse réagir certaines personnes. Parce que quand même, on a entre 12 et 15 ans et c’est nous qui nous occupons de ça, alors que c’est les adultes qui sont à l’origine de cette histoire. Et ils ne font pas grand chose pour arranger les choses.

Anais :

Concernant les articles de la Déclaration des droits de la planète, il fallait un intitulé de droit et ensuite des déclinaisons avec des petites choses à appliquer pour que ce droit puisse être respecté.

Maelys :

Moi je pense qu'écrire une déclaration à mon âge ben ce n’est pas tout le monde qui le fait. Quand même je suis fière de ce qu’on a fait, jusqu’où on est arrivé.

Anais :

Vous avez déterminé comme thème : la préservation des peuples premiers et ensuite l’impact des technologies sur l’environnement. Est-ce que certains veulent nous faire part un petit peu de ce qu’ils ont fait comme recherche ?

L’idée de mesurer l’impact des technologies sur l’environnement c’était vraiment quelque chose qui leur tenait à cœur parce que eux mêmes en tant que jeunes d’aujourd’hui, et bien ils utilisent beaucoup les technologies et c’était quelque chose qui les a questionnés.

Soujoud :

L’envoi d’un email émet 19g de CO2, une recherche sur Google émet 10g de CO2.

Si le monde numérique semble virtuel, les nuisances elles sont pourtant bien réelles.

Osswa

La technologie peut aussi nous prendre du temps à nous.

Par exemple si on passe pas sur notre téléphone, si au lieu d’envoyer des messages à nos amis on va les voir directement.

Anais :

SI on se replace d’un point de vue environnemental, si on regarde au niveau des conséquences que ça a sur l’environnement, je trouve que votre idée elle est intéressante par rapport à la diminution.

Alors du coup, il y a eu deux groupes qui se sont formés. Un groupe qui travaillait sur l’impact des technologies sur l’environnement et un deuxième groupe sur la préservation des peuples premiers.

Thomas :

On a déjà commencé à rédiger des articles, on va dire. Maintenant il faut en trouver un troisième. Le premier c’est arrêter la déforestation car nous abimons leurs habitats, laisser les peuples premiers vivre leur mode de vie.

Anais

On voit quand même le rôle de l’école dans tout ça et ce creuset de la citoyenneté, creuset de l’engagement…Et bien c’est à l’école que ça se fait. Et c’est là que les enfants apprennent à débattre ensemble, à construire ensemble et à faire ensemble.

Osswa :

Les puces électriques ont une petite taille. Les petits trucs, les tous petits trucs polluent vraiment beaucoup. Ils sont mini format et maxi dégâts.

Anais :

Il y a cette journée du 27 novembre qui arrive avec la présentation officielle de la déclaration. C’est hyper émouvant et ça montre que quand on se relève les manches et qu’on a envie de faire des choses ensemble ben c’est possible et que ça, ça va être porté au plus haut niveau européen. Voilà

Yasmine :

Au début, quand la maîtresse nous a dit qu' on va partir… en fait ça m’a…. une sensation au cœur que j’ai eu … Du coup, ça veut dire que le lobby de Poissy va devenir encore plus grand que les gens vont bouger de leur canapé, vont venir nous voir , même venir pour bouger la planète… parce que d’ici quelques années , quelques mois, la planète sera invivable

Anais :

On se revoit lundi, on finalise les articles. On les rédige vraiment, comme il faut, au carré.

Bon passez une bonne soirée et un bon week-end. Et A lundi

Tous

A lundi

Réalisateur : Elsa Da Costa Grangier

Nom de l'auteur : Elsa Da Costa Grangier

Producteur : France Télévisions; Clarté Production; Kizmar Films

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :