Le mur des lamentations, lieu saint des Juifs

Pour l'amour de Jérusalem

Publié le 17/10/18Modifié le 13/11/19

Sur le même sujet

Le mur des Lamentations, un haut-lieu de pélerinage 

Aujourd'hui, Thalie a souhaité conduire ses enfants au mur des Lamentations, également appelé le "Kotel". Passage obligé : les contrôles de sécurité. Dans deux ans Ilaye, son fils, célébrera sa Bar-Mitzvah ici-même sur l'esplanade du "Kotel" et Thalie veut le préparer à cet événement. 

Entre les deux guerres israëlo-arabes, de 1948 et 1967, les juifs ne pouvaient accéder au mur. Aujourd'hui, ils viennent du monde entier pour y exprimer leur foi. Symboles de cette ferveur, les nombreux papiers disposés dans les interstices du mur. 

"Les gens se sentent vraiment connectés à Dieu, ils viennent ici et ils demandent à Dieu ce qu'ils veulent. Donc si je devais comparer avec une image actuelle, ce serait comme une ligne directe avec Dieu par internet : Dieu.com, quelque chose dans ce genre là..."

Car le mur des Lamentations est le vestige encore visible de l'ancien temple, le lieu le plus sacré de la tradition juive. Sans doute édifié au Xe siècle avant Jésus-Christ par le roi Salomon, détruit par les babyloniens quatre siècles plus tard, le temple est reconstruit par étapes jusqu'à son apogée monumentale sous Hérode le Grand, au Ier siècle avant notre ère. Il est rasé en l'an 70 par les romains. Ne subsistent que les murs de soutènement de l'esplanade dont le mur des Lamentations est le témoin. 

Réalisateur : Raynald Mérienne

Producteur : Anaprod, France Télévisions

Distributeur : EclecticProd

Année de copyright : 2012

Année de production : 2012

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :