Vidéo : Le sommeil, guide pratique

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre06:20Publié le 27/05/2021

Le sommeil, guide pratique

C Jamy, les extraits

Nos nuits sont organisées en plusieurs périodes : les cycles du sommeil. Chaque cycle dure en moyenne 1h45 et il y en a 4 ou 5 par nuit. Les explications de Jamy et de ses chroniqueurs.

Quels sont les cycles du sommeil ?

  • 90 minutes de sommeil lent léger : une phase de sommeil qui permet de détendre les muscles. La température corporelle diminue d’un degré environ.
  • 90 minutes de sommeil lent lourd : sommeil devient profond. C’est la phase la plus réparatrice du sommeil. L’organisme recharge les batteries, le foie, le cerveau et les muscles font des réserves de sucre. Les zones de cerveau encore en veille vont entamer le processus de mémorisation.
  • 20 minutes de sommeil paradoxal : le cerveau est aussi actif qu’en phase d’éveil, mais le tonus musculaire est complètement à l’arrêt. C’est la phase où nous rêvons le plus. A la fin, le cerveau reprend le contrôle, un nouveau cycle commence où nous nous réveillons.

Quels sont les troubles du sommeil ?

  • Le somnambulisme : 2 à 4% des adultes et 17% des enfants se lèvent pendant leur sommeil, bougent et ont les yeux ouverts. Au Moyen Âge, on pensait que les somnambules étaient possédés. Dans les années 1960 on découvre les différents stades du sommeil, et que le somnambulisme survient pendant le sommeil profond, le sommeil le plus récupérateur où il est très difficile de réveiller un dormeur. Certaines zones du cerveau d’un somnambule restent endormies, comme celle de la mémoire ou de la conscience. D’autres s’éveillent, comme celles des mouvements et des émotions. Il n’est pas dangereux de réveiller doucement un somnambule, en revanche il peut être un danger pour lui-même : 80% ne ressentent pas la douleur.
  • La ronchopathie : autrement dit le ronflement. Il est lié à notre respiration. Lorsque l’on est allongé, surtout sur le dos, et que l’on dort, les muscles se relâchent et parfois le voile du palais, la langue et les tissus du pharynx s’affaissent. Le conduit rétrécit et l’air passe moins bien. En faisant pression sur tout ce qui le gêne, il provoque une vibration des tissus qui se propage et s’amplifie dans toute la bouche : c’est le ronflement. Il est sans danger sauf quand il provoque une apnée du sommeil : des micro-arrêts respiratoires qui concernent 10% des ronfleurs. Le ronfleur se réveille pour reprendre sa respiration. Si cela se reproduit trop souvent, il faut alors consulter.

© Crédits archives : PIXABAY / SHUTTERSTOCK / UNSPLASH / AKG-IMAGES / MIXKIT / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 27/05/21

Modifié le 27/05/21

Ce contenu est proposé par