Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Spécialités08:55

L’économie circulaire : objectif « zéro déchet »

Le gros mot de l'éco

Imaginez une économie dans laquelle rien ne se perdrait, et tout se transformerait... Une sorte d’écosystème naturel où les déchets des uns deviendraient la matière première des autres… C’est ce qu’on appelle l’économie circulaire. L’industrie commence elle aussi à penser « bio ». Comment produire de façon durable, sans gaspillage et en visant le « zéro déchet » ? Réponse en un clic !

 

L’économie circulaire, comment ça marche ?

C’est un peu le jardinage biologique appliqué à la production. Dans un système économique classique, dit linéaire, on construit le plus possible, on consomme et on jette. Dans un système circulaire, on produit moins, plus lentement, et pour durer. On n’utilise ni pesticides ni engrais chimiques. Par exemple, pas de logiciels truqueurs pour abréger la vie d’un moteur ou d’une imprimante. Ainsi les « graines » (les matières premières) sont garanties sans OGM. C’est la phase de l’éco-conception. Pour faire grandir sa production, le « jardinier » circulaire va utiliser juste ce qu’il faut d’énergie et de matières premières. Pas de gaspillage. Enfin, une fois la plante sortie de terre, elle va connaître plusieurs vies. Vendue neuve une première fois, elle peut être soignée, réparée donc, puis revendue d’occasion. Lorsqu’elle est en fin de vie, hors d’usage, ses différents composants sont reconditionnés et réutilisés pour faire pousser d’autres végétaux. Dans l’économie circulaire, il y a peu de déchets. Rien ne se perd, tout se transforme !

 

L’économie circulaire est-elle réaliste ?

« Cela suppose un certain nombre de changements. Aujourd’hui, les industriels ont des stratégies d’obsolescence programmée liées à la société de consommation. Ils cherchent à réduire la durée de vie des produits. Force est de constater qu’il reste encore un écart important entre les promesses de l’économie circulaire (réduire les impacts environnementaux et créer de la richesse économique) et ses réalisations », souligne Franck Aggeri, professeur à Mines Paris Tech.

 

Recyclage de voitures

Difficile à mettre en œuvre à grande échelle, l’économie circulaire a tout de même déjà séduit certains industriels de premier plan. Exemples chez un grand constructeur automobile français.

Réalisateur : Yong Chim, Laurent Grosseti, Antoine Sextier, Colin Idier

Nom de l'auteur : Myriam Mascarello

Producteur : France 24

Année de copyright : 2018

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 18/12/19

Modifié le 18/12/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par