vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Français06:47

L'épopée des proverbes (10 juin)

La Maison Lumni, l'émission

Elodie Pinel, professeure de français, nous livre aujourd’hui les secrets des proverbes.

Qu’est-ce qu’un proverbe ?

C’est une phrase courte, toute faite et qui semble vieille comme le monde, quelques mots souvent énigmatiques, qui ont traversé le temps. Au Moyen Age on trouve déjà des recueils de proverbes et on en retrouve aussi chez La Fontaine au XVIIe siècle. Ce sont souvent des leçons de vie, des conseils de bon sens.

Comment reconnaître un proverbe ?

Quatre indices nous permettent d'identifier un proverbe.

- Il y a toujours un pronom, souvent « qui ». Exemples : « qui dort dîne » ou « tel est pris qui croyait prendre ». « Qui » désigne ici une personne de manière générale, sans préciser, n’importe qui. On peut le remplacer par « celui qui » ou « quelqu’un qui ».

- Une absence de déterminant tels que un, une, des, le, la ou les. Exemple : « à bon chat bon rat ». C’est un reste du Moyen Age, époque où on ne mettait pas toujours de déterminant quand on désignait une chose de manière générale.

- Le verbe le plus important dans un proverbe est toujours au présent de l’indicatif. C’est ce qu’on appelle le présent de vérité générale. Cela permet de donner une vérité qui est vraie tout le temps. On dit « un et un font deux » on ne peut pas dire un et un faisaient deux, ou feront deux.

- Un dernier indice est la construction du proverbe. Il est souvent court et construit en deux parties, qui s’opposent souvent. Pour « qui dort, dîne », dormir et dîner s’opposent, c’est difficile de faire les deux à la fois… Pour « à bon chat bon rat », le chat s’oppose au rat. C’est le principe de la « formule bien frappée », qui équivaut à la punchline anglaise.

« Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras », une explication ?

A l’époque moyenâgeuse on disait : « Mieuz ain un’tien’ que dous ‘tu l’avras’ » en roulant le r. Cela signifie que quand on te propose quelque chose aujourd’hui, il vaut mieux l’accepter tout de suite, plutôt que de refuser en espérant avoir mieux plus tard, parce que tu n’es pas sûr d’avoir quelque chose demain...

Et « tel est pris qui croyait prendre », que nous conseille ce proverbe ?

Il vient d’une fable de Jean de La Fontaine« le rat et l’huître ». Un rat qui se promenait sur une plage voit une huître et veut la manger, mais l’huître se referme sur lui. Il pensait la prendre et la manger, mais c’est lui qui se fait prendre ! Le conseil de ce proverbe est le suivant : quand vous voulez jouer un tour à quelqu’un, faites bien attention, l’autre vous a peut-être vu venir et peut se montrer plus malin que vous…

Ces proverbes sont liés aux oiseaux, les connais-tu ?

Que ne fait pas une hirondelle ? La morale de ce proverbe est qu’il ne faut pas généraliser à partir d’un seul cas. Ce n’est pas parce que l’on aperçoit une seule hirondelle dans le ciel à la fin de l’hiver, qu’elles sont toutes de retour des pays chauds et que le printemps est là ! Réponse : une hirondelle ne fait pas le printemps.

Petit à petit…, quelle est la suite ? Ce proverbe enseigne qu’avec persévérance et patience, on peut arriver à son but. Brindille après brindille, paille après paille, l’animal parvient à construire sa maison, même si au début la tâche semblait difficile. Réponse : petit à petit, l’oiseau fait son nid.

Réalisateur : Anthony Forestier

Producteur : france tv studio / Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 10/06/20

Modifié le 10/06/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par