Vidéo : Les cabanons marseillais

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire02:37Publié le 18/11/2021

Les cabanons marseillais

Clin d'œil en Méditerranée

Les cabanons de pêcheurs, appelés communément « cabanons marseillais » et situés jamais très loin du rivage ont toujours fait partie intégrante de la région. Pour quelles raisons ont-ils tant de succès ?

La vie au cabanon est un véritable art de vivre !

Au XIXe siècle, l’habitat provençal aura produit deux curiosités : l’opulente bastide à destination des bourgeois, Marcel Pagnol aura la sienne, et pour les humbles, le cabanon de bord de mer.

Le cabanon, à l’origine une baraque de pêcheurs, légère, de préférence en bois, construit au mépris de toutes règles de l’urbanisme, et permis de construire.

Proche du rivage, pour y stocker matériel de pêche et filets, et à proximité des madragues. Une madrague consistait en un réseau de filets de grande dimension, ancré sur le fond marin, et retenu en surface par des flotteurs. Les thons rouges venaient se perdre dans ce labyrinthe, le pécheur n’ayant qu’à prendre son « pointu », nom donné à la barque de pêche traditionnelle, pour venir les prélever. Cette technique de pêche ancestrale pratiquée par les Phocéens dès le VIe siècle av. J.C. partout en méditerranée donnera son nom à un quartier de Marseille, le village de la Madrague, ainsi qu’au petit port de la Madrague de Montredon.

Le cabanon outil de travail fut vite colonisé par les familles de pêcheurs le dimanche pour y partager des soupes de poisson et de fameuses bouillabaisses.

Sans eau courante ni électricité, une citerne recueillant l’eau de pluie, on s’y ravitaillait avec l’âne, voilà qui suffisait. La convivialité remplaçait le confort.

Un siècle plus tard, dans l’imaginaire du marseillais d’origine modeste, se rendre au cabanon sera comme embrasser le paradis.

Soleil à outrance, interminables parties de pêche, apéritifs anisés dans l’odeur de poisson frit avec les amis des cabanons voisins, rituel ponctué de bonnes siestes et de parties de boules… Que du bonheur !

Réalisateur : Laure Coeroli Fernandez

Nom de l'auteur : Anne-Laure Gérôme

Producteur : France 3 Corse ViaStella

Diffuseur : France 3 Corse ViaStella

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Année de diffusion : 2018

Publié le 18/11/21

Modifié le 18/11/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte