Vidéo : Les cahiers de vacances Lumni du 13 juillet

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Emissions Lumni52:00

Les cahiers de vacances Lumni du 13 juillet

Les cahiers de vacances Lumni

Maxime, 10 ans, de Perpignan, nous pose la question du jour : « Y a-t-il de l’or en France ? ». Avec ce sujet, nous aurons l'occasion de retracer l’histoire d’El Dorado et de la légendaire cité dorée. Nous apprendrons comment transformer le plomb en or et également à transformer les noms en périphrases. Nous aurons ensuite plusieurs ateliers sportifs, botaniques et culinaires pour bien commencer l’été.

Histoire : Eldorado, la mystérieuse cité d’or

La cité d’El Dorado est un mythe qui s’est construit depuis l'arrivée des conquistadors espagnols, après 1492, date de la découverte de l’Amérique. Les indigènes parlaient d’une cité recouverte d’or où le roi se baignait dans de l’eau dorée et en ressortait couvert. On l’appelait « El Dorado » (« le dorée » en espagnol).

La cité a-t-elle existé ?

La plus grande motivation des conquistadors pour venir sur le continent américain était la richesse et donc l’or. Le mythe d’El Dorado va donc beaucoup jouer dans l’exploration de la jungle amazonienne. Parmi les explorateurs, Fransisco de Orellana va descendre tout le fleuve Amazone de l’ouest à l’est à la recherche de la fameuse cité. Fransisco dit l’avoir vu mais ne pas avoir pu l’explorer, faute d’hommes. Son récit va donc renforcer la légende. En 1632, Fransisco Pizarro, un conquistador, va emprisonner Atahulpa, l’empereur Inca. La rançon pour libérer l’empereur sera de l’or et cet or devra remplir la cellule dans laquelle il est enfermé. 6 tonnes d’or ont été nécessaires pour le libérer. La cité d’El Dorado n’a jamais été trouvée mais l’or est bel et bien présent en Amérique Latine. Aujourd’hui un « El Dorado » est une expression utilisée pour signifier le but ultime, ce à quoi on aspire le plus dans la vie.

Sciences : Peut-on fabriquer de l’or ?

L’or est un métal rare, donc cher. Depuis toujours, l’homme a nourri le mythe de transformer du plomb en or. Mais cela est-il physiquement possible ?

Tout d’abord, il faut savoir de quoi est fait l’or. L’or est un métal composé de molécules qui sont elles-mêmes constituées d’atomes d’or, dont le symbole chimique est AU. Il n’est donc pas possible de créer de l’or à partir d’une réaction chimique, c’est-à-dire à partir d’autres molécules. Cependant, il est techniquement possible de fabriquer un atome d’or. Un atome est constitué d’un certain nombre de protons et d’électrons. Par exemple, le plomb en est constitué de 82 et l’or 79. En retirant 3 protons et 3 électrons sur l’atome du plomb, on obtiendrait un atome d’or. C’est une transformation nucléaire. Cependant, c’est un procédé extrêmement long et coûteux qui ne vaut pas l’or à l’arrivé, aussi rare soit-il.

Français : les périphrases

Les périphrases sont des figures de style utilisées pour éviter la répétition. Les périphrases connues sont « le Roi Soleil » pour définir Louis XIV, roi de France, ou alors « la ville lumière » pour signifier la ville de Paris. L’or est souvent utilisé pour les périphrases synonyme de richesse. « L’or noir » signifie le pétrole, source d’énergie et de richesse. L’or vert symbolise la forêt vierge, alors que l’or blanc est synonyme des cultures de coton ou la porcelaine. Selon la couleur de la matière première, l’or sert sa périphrase.

Silence ça pousse : la feuille qui devient plante.

Pour se reproduire, la plante a deux manières de faire. La première est la reproduction sexuée, c’est-à-dire dans laquelle interviennent des organes mâles et femelles qui produisent une graine.
La deuxième est la reproduction asexuée, c’est-à-dire que c’est un petit bout de plante qui devient une plante plus tard. On appelle ça une « bouture »

Comment fait on une bouture de feuille ?

Il faut d’abord préparer le mélange dans lequel on va placer la bouture. Il faut qu’il soit léger et en même temps nourrissant : moitié sable, moitié terreau. 

Il faut sectionner une jeune feuille à la base de la tige. C’est le « pétiole ». Une fois le pétiole sélectionné, on forme un petit trou dans le mélange pour le glisser dedans. On le recouvre, on l’arrose autour 1 à 2 fois par semaine. Au bout de 6 mois, la plante aura entièrement grandi.

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 13/07/20

Modifié le 15/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par