vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Emissions Lumni49:55

Les cahiers de vacances Lumni du 14 juillet

Les cahiers de vacances Lumni

Alex Goude, entouré de son équipe de professeurs et d'experts, se penche sur l'épineuse thématique du « mensonge » : le mensonge des cartes et son explication mathématiques, les mensonges dans l’histoire et dans l’histoire de l’art. Enfin, tu apprendras à réaliser une carte postale naturelle, à faire du ping pong et à préparer un apéro « shrek ».

Géographie : les cartes mentent-elles ?

Le planisphère de Mercartor que tu côtoies en classe est la représentation de la Terre mise à plat. Gerhard Mercator, un géographe hollandais, l’a réalisé au XVIe siècle. Il a fidèlement représenté les contours des continents. Mais, les proportions ne sont pas exactes. Le Groenland semble aussi grand que le continent africain. Or, dans la réalité, l’Afrique est quatorze fois plus grande. Cela est lié au problème de la représentation d’une sphère à plat : soit on respecte les contours, mais les proportions deviennent difformes, soit on respecte les proportions, mais les contours ne sont plus les mêmes. Le planisphère est donc une déformation de la réalité. Autre point, l’Europe est toujours au centre de cette carte. Pourquoi ? Elle a été réalisée à une époque où ce continent dominait le monde. En Chine, les écoliers ont des planisphères où leur pays est au centre de la carte. En Australie, les cartes situent l’île au centre. La géographie est aussi une représentation du monde selon nos centres d’intérêts.

Mathématiques : les échelles, à l’origine des cartes trompeuses

La plupart des planisphères ne représentent pas exactement la Terre. Par exemple, sur un globe, la distance entre les villes de Nairobi (Kenya) et de Lebreville (Gabon) fait 6 cm. Pour trouver la distance réelle, on utilise l’« échelle ». Elle est ici de 1/50 000 000.

Voici l’opération :

6 x 50 000 000 = 300 000 000 cm

100 000 cm = 1km

300 000 000 / 100 000 = 3 000 km.

Sur un planisphère, on trouve le même résultat. Mais, lorsqu’il s’agit du Groenland, le résultat est différent. Sur le planisphère, la distance entre deux villes à l’extrémité de l’île mesure 6 000 km. Sur le globe, elle mesure 3,2 cm, soit 1 600 km.

 

Pourquoi ce décalage ? Le planisphère consiste à passer d’une sphère à un rectangle. Ce rectangle aura pour longueur le tour de la Terre (circonférence). Cette ligne imaginaire qui passe au milieu de planète, s’appelle l’équateur. Sa distance mesure environ 40 000 km. Sur le globe, la distance de la circonférence au niveau de l’Amérique du Nord est plus petite que l’équateur. Sur le planisphère, on a la même longueur que la ligne de l’équateur. La raison : l’étirement des continents à cet endroit. Donc, plus on s’éloigne de l’équateur, plus la différence sera importante sur le planisphère.

Sciences : les animaux mentent-ils ?

Pendant longtemps, on a pensé que seuls les êtres humains mentaient. Or, on s’est aperçu que les animaux aussi. Par exemple, on observe ce phénomène chez la maman perdrix. Elle peut simuler la mort : quand elle voit un prédateur s’approcher de la couvée, elle mime une aile cassée. Ainsi, le prédateur la suit et s’éloigne des bébés. La maman perdrix, elle, s’envole. Le coq ment aux poules. Quand il veut que les poules aillent vers lui, il fait semblant d’avoir trouvé beaucoup de nourriture. Il les appelle en picorant beaucoup. Les poules s’approchent mais elles ne trouvent rien. Les chiens ne mentent pas mais il nous manipule, selon les éthologues. Par exemple, certains font semblant de boiter pour qu’on s’occupe d’eux. D’autres animaux sont de très grands menteurs. C’est le cas des grands singes, en particulier les gorilles et les chimpanzés. Ils le font pour obtenir un privilège ou pour être dominant dans leur communauté.

Les mensonges vertueux dans l’Histoire

Antoine Parmentier, pharmacien (1737-1813), a initié les Français à la pomme de terre par un mensonge. La pomme de terre vient d’Amérique. Les Français ne la mangeaient pas car ils la trouvaient fade et laide. Pour Antoine Parmentier, cet aliment résoudrait les problèmes de disette et de famine, très fréquentes dans l’Ancien Régime (fin du XVIe siècle jusqu'à la fin du XVIIIIsiècle). Son astuce pour convaincre la population : il a demandé à des militaires de garder un champ de pommes de terre près de Paris la journée. Les habitants autours, intrigués, ont volé des tubercules la nuit. C’est ainsi que la consommation de pommes de terre s’est répandue. Autre mensonge vertueux dans l’histoire : pendant la seconde guerre mondiale, les Alliés ont utilisé des tentes gonflables et des avions en carton pour tromper les Allemands sur le vrai lieu de débarquement.

Histoire de l’art : les mensonges du Douanier Rousseau

Henri Rousseau, appelé aussi Le Douanier Rousseau (1844-1910), est un artiste autodidacte, c’est-à-dire qu’il a appris à peindre tout seul, sans faire d’école. Il a menti pour faire connaître ses œuvres. Ses peintures présentaient des défauts : des personnages avec des nez trop gros ou de yeux trop petits, une perspective pas bonne. Pour parer les moqueries, il a réalisé des peintures majestueuses entre 1907 et 1910. Il y a représenté un décor de végétation avec des animaux exotiques comme des gazelles ou des singes. Il racontait à ses amis artistes s’être inspiré de son séjour de sept ans au Mexique pour peindre ses tableaux. En réalité, il n’avait jamais quitté la France. Le mensonge est découvert avec l’un des tableaux où il avait représenté un lion. Or, il n’y a pas de lion au Mexique. Pour dessiner ces animaux, il s’est inspiré des animaux présents dans les jardins d’acclimatations à Paris ou dans les catalogues pour enfants. Aujourd’hui, Le Douanier Rousseau reste un artiste très important. Il est classé dans le mouvement artistique de l’art naïf.

Une carte postale originale et 100% naturelle

Tu as besoin de :

  • Deux feuilles blanches A4
  • Des feuilles trouvées dans la nature
  • Une feuille de dessin cartonnée
  • Une paire de ciseaux
  • Un stick de colle 

1- Pour sécher les feuilles ou les fleurs ramassées dans la nature, tu les disposes entre deux feuilles blanches A4. Tu poses ensuite ces feuilles entre deux planches de bois. Tu laisses sécher pendant deux ou trois jours.

2- Une fois les feuilles ou les fleurs séchées, tu prends du papier à dessin cartonné. Tu coupes un rectangle et tu le plies en deux pour en faire une carte. Sur la couverture de ta carte, tu colles tes feuilles séchées. N’hésite pas à représenter des animaux, des fleurs ou des personnages avec tes feuilles.

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 15/07/20

Modifié le 16/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par