vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Emissions Lumni48:25

Les cahiers de vacances Lumni du 18 août

Les cahiers de vacances Lumni

Grâce à Delhia, le thème du jour est le cheval : Le cheval de Troie a-t-il existé ? Pourquoi le cheval galope-t-il si vite ? En français, quels sont les noms irréguliers au pluriel ? Comment l’artiste Xavier Veilhan a-t-il réalisé sa sculpture de carrosse ? Réponses de nos professeurs et de nos experts dans l’émission.

Histoire : le mythe du cheval de Troie

Homère, poète de la Grèce antique, a relaté de la guerre de Troie. Elle oppose les cités grecques unies face à la cité de Troie (actuelle Turquie). La guerre dure 10 ans. Les Grecs n’arrivent pas à vaincre les Troyens car ils sont bien protégés derrière les remparts de la cité de Troie. Ulysse, l’un des chefs grecs a une ruse : lever le camp pendant la nuit, en laissant un grand cheval en bois devant la cité. Le lendemain, les Troyens pensent avoir gagné la guerre et prennent ce cheval comme une offrande. Ils le font entrer dans la cité de Troie. La nuit, les soldats, cachés dans le cheval, sortent et ouvrent les portes de la cité de Troie. L’armée grecque cachée derrière la cité entrent et mettent un terme à la guerre.

 

C’est un récit mythologique, c’est-à-dire que le récit n’est pas historique. Mais, la cité de Troie a vraiment existé. Aujourd’hui, l’expression « un cheval de Troie » est resté. Dans les années 1960, le président français Charles de Gaullea mis deux fois son véto contre l’entrée de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne. Il a dit « La Grande-Bretagne dans l’Union européenne est le cheval de Troie américain ».

Sciences : le cheval, les secrets de sa vitesse

Un cheval de course atteint des pointes allant jusqu’à 90 km/h. Ces chevaux de course ont été sélectionnés. L’homme a fait accoupler sur plusieurs générations les juments et des chevaux les plus rapides. Ces chevaux ont des caractéristiques utiles pour la course : une musculature fine, un poids léger. À l’inverse, les chevaux de trait ont une corpulence plus massive. Eux ont été sélectionnés pour tirer des charges lourdes. La musculature d’un cheval de course est la même qu’un cheval de trait.

 

Comment expliquer alors que leur vitesse ne soit pas la même ? Dans les cellules qui constituent les muscles, on retrouve deux types de fins filaments : des filaments d’actine et des filaments de myosine. Elles coulissent les uns par rapport aux autres. Cela entraîne la contraction des muscles. Chez le cheval de course, on distingue deux sortes de fibres : des fibres qui se contractent très rapidement et des fibres qui se contractent plus lentement. Le cheval de course possède plus de fibres rapides que de fibres lentes. Quant au cheval de trait, il a plus de fibres lentes que de fibres rapides.

Français : les pluriels des noms irréguliers

Le cheval est singulier, mais son pluriel est irrégulier. Pour marquer le pluriel d’un nom, on lui rajoute généralement un « s » : un enfant/des enfants. Quand un mot se termine déjà par un « s », un « x » ou un « z », on ne change rien au pluriel : un nez / des nez.

 

Les noms terminés par « au », « eaux » ou « eu », prennent un « x » au pluriel, sauf dans trois cas : des landaus, des pneus, des bleus. Les noms terminés par « ou » prennent un « s » au pluriel, sauf dans sept exceptions : jaloux, cailloux, bijoux, poux, hiboux, choux, joujoux.

 

Les noms qui finissent en « al » au singulier, ont un pluriel en « aux » : un cheval/des chevaux, un végétal/des végétaux. Mais, là encore, il y a des exceptions. Certains noms terminés en « al » ont un pluriel en « als » : bals, carnavals, récitals, festivals, chacals, étals, régals. Enfin, les noms terminés en « ail », leur pluriel s’écrit en « ails » : un rail/des rails. Exceptions : un corail/des coraux, un travail/des travaux, un vitrail/des vitraux.

Histoire de l’art : le carrosse de Xavier Veilhan

La sculpture Le Carosse a été réalisée en 2009 par l’artiste contemporain Xavier Veilhan. Des lignes sont créées sur les chevaux et le carrosse. Elles annoncent une vitesse. Pourtant, c’est une sculpture statique. Cette œuvre a été placée dans la cour du château de Versailles car l’artiste fait référence à la fuite du roi à Varenne en 1791. En pleine Révolution française, le roi Louis XVI et sa famille ont quitté secrètement Paris. Ils voulaient aller dans l’Est de la France pour monter une contre-révolution. Mais, ils sont arrêtés à Varenne. Xavier Veilhan a choisi de peindre sa sculpture en violet car c’est la couleur du deuil royal. Cette œuvre symbolise la fin de la monarchie. L’artiste a utilisé les nouvelles technologies pour réaliser sa sculpture. Il a utilisé un scanner 3D avec un petit cheval en plâtre ou en terre. Il a ensuite modélisé son cheval pour lui donner une forme unique insufflé par le vent.

 

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 18/08/20

Modifié le 18/08/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par