vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Emissions Lumni49:53

Les cahiers de vacances Lumni du 24 août

Les cahiers de vacances Lumni

« Pourquoi dit-on que Rome a été construit par deux frères ? ». Grâce à la question d’Élisa, 11 ans, dans Les cahiers de vacances, on se penche aujourd’hui sur le thème de la fratrie : en histoire, la légende de Romulus et Rémus, les frères fondateurs de Rome ; en sciences, la différence entre vrais et faux jumeaux ; en français, le dialogue dans Les Quatre filles du docteur March et en histoire de l’art, Les Sœurs de Berthe Morisot.

Histoire : Romulus et Rémus, les frères fondateurs de Rome

Selon la légende, Romulus et Rémussont deux frères jumeaux, abandonnés par leurs parents, la prêtresse Rhéa Silvia et le dieu Mars. Dans un premier temps, ils ont été recueillis et allaités par une louve, puis adoptés par une famille de berger dans l’actuel site de Rome. Adultes, ils décident de fonder une ville : Rome. Elle devient par la suite un empire immense qui va dominer la Méditerranée, dont la Gaule. Mais, lors de la fondation de la ville, une dispute éclate : Romulus tue Rémus.

 

Tite-Live, historien romain du Iᵉʳ siècle avant J.-C., donne une première version de cette légende : les deux frères se sont disputés car ils n’étaient pas d’accord sur le choix du lieu, le nom de la ville… Ils décident alors de monter sur une colline : le premier qui voit un signe divin, il gagne. Rémus voit une nuit de vautours. Chez les Romains, c’est un présage. Dans la seconde suivante, Romulus voit le double de vautours. Les frères se disputent, Romulus tue Rémus. La deuxième version : Romulus crée sa ville et il décide de tracer par terre un sillon sacré, c’est-à-dire un trait. Il interdit à quiconque de le franchir sans autorisation. Pour se moquer, Rémus le franchit. Fou de colère, Romulus tue son frère. À travers cette légende, les historiens romains y voient une leçon : le pouvoir (roi, empire, chefs) ne peut pas être partagé. Une tête unique doit régner.

 

Mais, qu’est-ce qui est de l’ordre de l’histoire dans cette légende ? L’existence de la louve et des frères jumeaux Romulus et Rémus est une légende. En revanche, l’archéologie montre qu’au VIIIᵉ siècle avant J.-C., il y a eu des habitations sur la colline du palatin à Rome où Romulus aurait fondé sa ville. Ensuite, autours de Rome, on a trouvé des vestiges de cabanes de bergers qui auraient recueilli les jumeaux. Enfin, on a trouvé des remparts au-delà duquel on ne pouvait entrer armer. Cela rappelle le sillon sacré. Donc, les Romains ont utilisé cette légende pour justifier le chef unique et les remparts de la ville. C’est le cas de Jules César. Aujourd’hui, cette histoire de frères se retrouve dans beaucoup de civilisations : dans la Bible avec Abel et Caïn, dans la mythologie grecque avec Castor et Pollux, etc.

Sciences : les jumeaux, ces semblables pas tout à fait pareils

Les jumeaux sont des frères et sœurs issus d’une même grossesse. Comment est-ce possible ? Et quelle est la différence entre vrai et faux jumeaux ?

 

Avant tout, comment fait-on des enfants ? Pour qu’il y ait une grossesse, il doit avoir une fécondation, c’est-à-dire fusion entre un spermatozoïde fabriqué par des testicules et un ovule fabriqué par des ovaires. Cette fusion a lieu dans la trompe de fallope chez la femme. Chacune de ces cellules apportent 23 chromosomes. Grâce à ces structures, l’enfant héritera de caractères de sa mère et de son père. Suite à la fécondation, on aboutit à une cellule unique (cellule œuf) qui est composée désormais de 46 chromosomes. Cette cellule va être capable rapidement de copier ces 46 chromosomes et de se diviser en deux cellules. On parle alors d’embryon à deux cellules. Les divisions se poursuivent et les chromosomes sont copiés. On passe de 4 cellules, à 8, 16, ainsi de suite. Au bout de sept jours, l’embryon s’implante dans l’endomètre.

 

Pour expliquer l’existence de jumeaux, il faut revenir au stade de la cellule œuf. Lorsque cette cellule se divisent en deux cellules identiques, il arrive exceptionnellement que ces deux cellules se séparent l’une de l’autre. Elles forment alors deux cellules constituées chacune de 46 chromosomes. Chacune se comportent comme si elles étaient des cellules œufs. Il y a donc deux embryons indépendants qui ont des chromosomes identiques. Les deux futurs bébés se ressembleront beaucoup. On parle alors de vrais jumeaux ou de jumeaux monozygotes, c’est-à-dire issus de la même cellule œuf.

 

Pour les faux jumeaux, c’est un autre mécanisme. En général, les ovaires libèrent un seul ovule à chaque fois. Mais, il peut arriver que deux ovules se libèrent en même temps. Ce deuxième ovule ne portera pas les mêmes chromosomes que le premier. Chaque ovule est fécondé par un spermatozoïde différent. Ensuite, il y a deux fécondations et donc, deux cellules œufs. Ils aboutiront à deux futurs embryons qui n’ont pas hérité des mêmes chromosomes. Les enfants seront donc différents. On parle alors de faux jumeaux ou de jumeaux dizygotes, c’est-à-dire issus de deux cellules différentes.

Français : le dialogue

Les fratries ont beaucoup inspiré la littérature. C'est le cas dans Les Quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott en 1868. Pour parler de la fratrie, les auteurs ont inventé des dialogues. Le dialogue est un passage dans un texte où des personnages discutent entre eux. Il s’inscrit généralement dans le cadre d’un sujet argumentatif.

 

Pour rédiger un dialogue dans un récit, il est indispensable de respecter plusieurs règles formelles. D’abord, tu annonces un dialogue en utilisant deux points « : ». Ensuite, tu vas à la ligne. Tu ouvres le dialogue avec des guillemets (« ») pour dire que le premier personnage va parler. Lorsqu’il a fini, tu retournes à la ligne. Tu précèdes les répliques suivantes d’un tiret pour indiquer qu’un autre personnage va parler. Tu recommences ce protocole à chaque fois qu’un nouveau personnage prend la parole. Enfin, quand le dialogue est entièrement terminé, n’oublie pas de refermer les guillemets.

 

Si tu veux apporter des précisions sur la façon de parler des personnages lui-même, tu utilises des incises. Ce sont des verbes de parole, insérés au cœur du dialogue. Exemple : « Je ne suis pas d’accord avec vous », rétorqua la petite fille. Ici, « rétorqua la petite fille » constitue l’incise. Le sujet et le verbe sont inversés. Donc, le dialogue littéraire permet de rendre un récit palpitant. Chaque réplique fait avancer l’histoire de manière naturelle.

Histoire de l’art : pourquoi Berthe Morisot a-t-elle peint Les Sœurs ?

Berthe Morisot, une artiste femme, a peint Les Sœurs en 1869. Les deux sœurs sont habillées et coiffées pareils. Mais surtout, elles ont la même attitude, calme et posée. Ces deux femmes sont Yves et Edma, les sœurs de l’artiste. Berthe Morisot peint ce calme pour critiquer la situation des femmes au XIXᵉ siècle qui sont traitées comme des objets de décoration.

 

Berthe Morisot est une artiste née en 1841 à Bourges. Très jeune, elle a étudié le piano et la peinture. Mais, elle n’a pas pu étudier à l’école des Beaux-Arts car les femmes n’y étaient pas acceptées. Elle a donc étudié les grands maîtres au musée du Louvre. Elle y a rencontré Édouard Manet, un peintre impressionniste très important à l’époque. Il a réalisé 14 portraits d’elle. Berthe Morisot a épousé le frère d’Édouard Manet. Tout au long de sa carrière, elle a réalisé près de 400 peintures. Elle s’est faite connaître notamment grâce au marchand d’art Paul Durand-Ruel. Malgré tout, elle a été considérée à l’époque comme une artiste mineure. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. On retrouve ses œuvres au Musée d’Orsay ou au Musée des Augustins à Toulouse.

 

 

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 24/08/20

Modifié le 24/08/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par