Vidéo : Les cahiers de vacances Lumni du 29 juillet

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Emissions Lumni52:00

Les cahiers de vacances Lumni du 29 juillet

Les cahiers de vacances Lumni

 

Aujourd’hui, dans les cahiers de vacances Lumni, nous recevons Gael, 11 ans, de la région Grand Est. Il nous pose la question suivante : « Qui a inventé les robots ? ». Pour répondre, nous demanderons à notre professeur d’histoire de retracer l’histoire des robots. En science, nous verrons comment fonctionnent les robots. En français, nous nous intéresserons au genre littéraire de la science-fiction. Enfin, nous entendrons un thémérine, un instrument de musique très rare qui produit des sons électroniques.

Histoire : l’invention des robots

Le nom « robot » vient d’une pièce de théâtre tchèque datant de 1920. Dans la langue tchèque, cela signifie veut dire « travail » ou « tâche ». L’idée est de remplacer l’homme dans des tâches dangereuses. Mais le premier « robot » viendrait du temps de Léonard de Vinci, au XVIe siècle.
Parmi les innombrables projets de l’ingénieur, Il aurait créé un automate capable d’effectuer des mouvements répétés et d’emmètre des sons. Cet automate aurait été conçu pour remplacer l’homme à la guerre. Nous sommes déjà dans l’idée de « travail » ou « tâche ».

Le premier robot industriel de l’histoire est créé en 1961 et se nomme « Unimate ». Il est utilisé pour souder des pièces automobiles aux États-Unis. Encore une fois, il remplace l’homme dans une tâche pénible et répétée. Le remplacement progressif des hommes par les robots dans l’industrie est une des causes de la grande crise économique des années 60. Aujourd’hui, les robots font partie de notre vie quotidienne et posent la question du futur de notre société.

Sciences : comment fonctionne un robot

Un robot a besoin de plusieurs éléments pour fonctionner :

  • Un terminal ou actionneur : c’est la partie mécanique qui effectue la tâche (par exemple : un bras articulé)
  • Des capteurs : ils servent à capter des informations dans l’environnement qui vont influencer la tâche (par exemple : des caméras ou des lasers)
  • Des circuits imprimés : ils transmettent l’information captée à des micro processeurs
  • Microprocesseur : il analyse l’information, comme notre cerveau. Il utilise un langage codé pour traiter l’information. Puis, en fonction du programme assigné, il envoie de nouveau signaux au terminal pour effectuer l’action.

On pourrait donc programmer un robot capable de reconnaitre des objets par terre et de les ramasser grâce à un bras articulé. Le robot rangeur de chambre, pratique !

Le programme du robot lui permet de prendre des décisions et d’être autonome. On parle d’intelligence artificielle.

Littérature : la science-fiction

La science-fiction est un genre littéraire qui consiste à imaginer le futur de notre société en s’appuyant sur la science actuelle et en anticipant ses progrès.

Les robots sont apparus dès l’antiquité dans l’imagination des hommes. Dans la mythologie grecque, Héphaïstos, dieu du fer et du métal, construisait des automates de métal et d’or pour en faire des esclaves intelligents. Au XIXe siècle apparaissent les premiers romans de science-fiction comme Frankenstein de Mary Shelley.

Parmi les sujets abordés de la science-fiction, la robotique a toujours passionné les lecteurs. Isaac Asimov est un auteur américain qui a écrit en 1942 les 3 lois de la robotique :

  • Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger
  • Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi
  • Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

Le système d’Asimov n’est pas infaillible et chaque lecteur peut imaginer les dérives de la robotique à chaque œuvre littéraire.

Musique : le thémérine, l’onde sonore

Le thémérine est l’ancêtre des instruments électronique. C’est le premier instrument qui fonctionne avec l’électricité. Le son provient d’une onde magnétique que l’on maitrise avec des mouvements de bras. C’est le seul instrument au monde que l’on ne touche pas. Il existe seulement 20 personnes dans le monde qui savent en jouer.

Comment ça marche ? Lorsque l’on place son corps dans un champ magnétique, on interagit sur un son. Le thémérine est équipé d’un champ magnétique qui contrôle le volume et un autre champ qui contrôle la note. Il faut savoir placer dans l’air ses deux mains et jouer comme sur une corde invisible.

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 29/07/20

Modifié le 29/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par