Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Spécialités09:46

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) taillées pour gagner

Le gros mot de l'éco

Faut-il forcément avoir la plus grande pour être efficace ? Une chose est sûre, la taille compte en matière de business. Les économistes s'intéressent de plus en plus aux ETI, les entreprises de taille intermédiaire. Elles seraient suffisamment petites pour innover, et suffisamment grandes pour se lancer à l'assaut des marchés internationaux, en mode commando. Regardez !

 

Les ETI, qu'est-ce que c'est ?

C’est un peu le commando d’élite de la croissance économique. Pour entrer dans ce club très fermé, la sélection est rude. Les futures recrues doivent aligner entre 250 et 4 999 salariés (c’est-à-dire au-dessus des PME, mais en-dessous des grandes entreprises), peser entre 50 millions et 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires, connaître l’environnement dans lequel elle est implantée et, surtout, démontrer une stabilité financière à toutes épreuves. Leur capital n’est détenu que par un petit nombre de personnes qui se projettent à long terme. Résultat : les ETI sont agiles et solides. Suffisamment petites pour innover et suffisamment grandes pour exporter. Leur mission : partir à l'assaut des marchés internationaux tout en créant de l’emploi.

 

Petites mais costauds

En France, peu de structures parviennent à cocher toutes les conditions requises pour faire partie des ETI. Elles représentent seulement 0,15 % des entreprises. En revanche, elles réussissent à peser lourd dans l’économie : un quart des emplois, un quart des investissements et un tiers des exportations. Reste qu’on ne compte que 5 800 entreprises à peine dans l’Hexagone, contre 8 000 en Italie et 12 000 en Allemagne.

Réalisateur : Yong Chim, Patrick Delamotte, Foucauld Bayle, Stéphanie Verissimo

Nom de l'auteur : Myriam Mascarello

Producteur : France 24

Année de copyright : 2019

Publié le 19/12/19

Modifié le 19/12/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par