Vidéo : Les frères Lumière, et le cinéma fut !

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Les frères Lumière, et le cinéma fut !

Culture Prime

Avec l’invention du cinéma, les frères Lumière se projettent un avenir en grand, ou plutôt en grand écran ! Auguste et Louis sont donc les inventeurs du 7e art, et le scénario de cette invention magique est stupéfiant.

Les trois Lumière de la famille

Dans la famille Lumière il y a d’abord le père, Antoine. Homme d’image puisqu’il est peintre et photographe, on peut déjà y voir ici les prémices d’une future grande invention. Il y a ensuite Auguste, né en 1862, et Louis, en 1864, tous les deux fils d’Antoine. La lumineuse famille vit à Lyon quand Antoine rencontre le succès avec ses photos de portraits. L’argentique remplit son portefeuille, et le père de famille peut payer les études de ses enfants. Auguste et Louis décident de s’orienter vers les sciences et la technologie, et deviennent rapidement très brillants. En effet, à seulement 17 ans, Louis invente l’Etiquette bleue. Un nouveau support photographique beaucoup plus pratique et simple à utiliser. L’invention fait la fortune de la famille Lumière. A eux trois, ils révolutionnent la photographie.

Les frères Lumière inventent le cinéma

Le filament cérébral des deux frères Lumière ne s’éteignant jamais, Auguste et Louis cherchent encore et toujours à inventer de nouvelles choses, tandis que le père se rend à Paris pour assister à la démonstration d’un objet incroyable. En effet, l’Américain Thomas Edison vient d’inventer un appareil permettant de capter un sujet en mouvement pendant une minute : le kinétographe. C’est la toute première caméra argentique du cinéma. Ainsi, les premiers films peuvent être réalisés et tournés ; mais il n’existe alors que le kinétoscope pour les visionner. L’inconvénient de cet appareil est que le film ne peut être vu que par une seule personne à la fois, et les files d’attente sont donc énormes. Alors que les chercheurs du monde entier se remuent les méninges pour créer un système de visionnage collectif, Antoine Lumière demande à ses deux garçons d’y réfléchir. Il faut faire sortir l’image de la boîte. Et si Auguste Lumière échoue, Louis entend bien réussir. Il confectionne un appareil en se basant sur le mouvement intermittent de la machine à coudre afin de projeter les images sur un écran. Et Louis Lumière atteint l’objectif ! Le cinématographe, qui permet de filmer et de projeter, voit le jour en mars 1895.

Le 7e art devient une industrie

Une première projection privée a lieu le 22 mars, puis le public assiste à la première projection collective le 28 décembre 1895. Un beau cadeau de Noël pour les Français ! 35 personnes assistent à cet événement, moyennant une pièce d’un Franc pour entrer. Aujourd’hui, cette pièce ne vaudrait que 0,001 euros, mais en cette fin de XIXe siècle, cela représente beaucoup plus. Alors, quand une semaine après la première projection publique, 2000 spectateurs se ruent dans la salle, on comprend tout de suite que le cinéma devient dès sa création, une véritable industrie. Louis Lumière confesse même qu’il était loin de prévoir ce développement considérable. Et le potentiel est énorme. Le cinéma s’exporte outre-Atlantique et connaît un immense succès. En France, certains réalisateurs, comme François Truffaut, ou encore Georges Méilès, sont même considérés comme des maîtres du cinéma. Au XXIe siècle, le 7e art n’en finit plus d’évoluer grâce à de nouvelles technologies. Pourtant, Louis Lumière ne lui imaginait pas un avenir aussi radieux. En effet, pour ce génie le cinéma n’est qu’une invention dont la mode passera rapidement…

 

Retrouvez aussi cette vidéo sur france.tv

Producteur : Culture Prime

Publié le 01/12/20

Modifié le 10/03/21

Ce contenu est proposé par