Les images choquantes sont-elles déterminantes pour informer ?

Les jeunes et l'info

Publié le 08/02/16Modifié le 06/11/19

Sur le même sujet

Que penser de la diffusion d'images choquantes par les médias d'information ? Hervé Brusini rappelle tout d'abord que l'information est cadrée par toute une série de cadres, le premier d'entre eux étant le cadre légal. La judiciarisation du métier va galopante. Ensuite, la déontologie des médias prend de plus en plus de place. Une première charte de déontologie existe depuis 1918. Au fil du temps, chaque média s'est doté d'une charte de déontologie approprié à sa spécificité. Ces chartes répondent aux valeurs définies. 

Ce sont pas les images qui sont choquantes mais c'est le monde qui est choquant, c'est la guerre qui est choquante. Il est important de montrer le grand choc de celui qui est le conflit entre humains. Cependant, les journalistes s'imposent des limites dans les images qui sont insupportables. La limite étant la complaisance à l'horreur. La dignité humaine est crucial en terme de déontologie. 

Les images de Daesh, sont des armes de communication. Les médias français refusent de montrer ces vidéos. Il existe une guerre de l'image aujourd'hui et c'est au coup par coup que les journalistes prennent la décision de montrer ou non des images choquantes. 

Réalisateur : une vidéo réalisée par multiCAM live

Nom de l'auteur : Journaliste : Mathieu Le Bivic; Images : Adrien Bizieau

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2016

Année de production : 2015

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :