Vidéo : Les protestants après la Révolution et sous le Concordat

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire01:18

Les protestants après la Révolution et sous le Concordat

Les protestants de France

La révolution de 1789 donne aux protestants la liberté de conscience. Mais c’est Napoléon Ier, qui en 1802, organise leur culte après avoir signé un traité entre l'Etat et l'Eglise : le Concordat.

Le culte organisé par l'Etat

Napoléon 1er souhaite réglementer la vie des Eglises, qu'elles soient protestantes ou catholiques. Il faut alors former des pasteurs, qui sont désormais payés par l'Etat pour la première fois, et reconstruire des temples. L’État leur accorde d’anciennes églises, comme l’Oratoire du Louvre.

Le style des églises protestantes est austère. Les protestants refusent de représenter Dieu. Dans les édifices religieux, la lumière qui pénètre doit être naturelle, c'est la lumière de Dieu. Pas d’image, pas de lampe, pas de pénombre, etc. La Réforme considère que la couleur renvoie déjà à l’image et risque de renvoyer à l’idole. Le grand refus de la Réforme est le risque d’idolâtrie.

 

Réalisateur : Valérie Manns

Producteur : Compagnie des Phares et Balises, France Télévisions

Année de copyright : 2015

Année de production : 2015

Publié le 13/04/16

Modifié le 28/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par