Vidéo : Les salariés précaires à la lumière de la crise

icu.next-video

Contenu proposé par

Cnam
Culture générale08:22Publié le 01/09/2021

Les salariés précaires à la lumière de la crise

Au cœur du débat

Nicolas Roux est maître de conférences en sociologie à l’Université de Reims et chercheur au Centre d’Etudes de l’Emploi et du Travail (CEET). Il explique comment la crise sanitaire a permis de mettre en avant la précarité de salariés toujours plus nombreux ces dernières années.

Une augmentation de la précarité durable dans le monde du travail

A cause de la crise sanitaire liée à la Covid-19, de nombreux travailleurs, parfois en deuxième ligne face à la pandémie, se sont retrouvés dans une situation financière difficile. Pour tenter de limiter l’impact de la pandémie sur l’économie de nombreux foyers, le gouvernement a mis en place une aide exceptionnelle à partir d’octobre 2020, prolongée jusqu’au mois d’aout 2021. Un coup de pouce financier bienvenu, mais pour Nicolas Roux, cette aide semble avoir plusieurs limites, notamment au niveau de son ciblage. Parmi les personnes qui y sont éligibles figure la catégorie dite des « permittents », des personnes alternant chômage et emplois courts et qui n’ont, par exemple, pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leur droit à l’assurance chômage.

Selon le sociologue, cela montre une reconnaissance de cette nouvelle forme de précarité presque banalisée, qui concerne de plus en plus de travailleurs dans notre société pour qui ces contrats ne sont plus des emplois temporaires ou occasionnels. Cette crise a permis de mettre de mettre en avant ces travailleurs, qu’ils soient intermittents dans la restauration, dans le bâtiment, ou bien saisonniers dans les stations de ski et les stations balnéaires. Il est donc nécessaire de s’interroger sur notre société qui fait apparaître la précarité comme une situation temporaire, mais qui dans le même temps contribue à en créer sur le long terme.

Trouver des solutions pour limiter la précarité dans l’emploi

La crise sanitaire nous pousse à réfléchir à des manières de lutter contre la précarité et les problèmes de l’emploi discontinu de manière durable, et non pas via des mesures exceptionnelles d’urgence qui ne feraient que repousser le problème. Des débats ont eu lieu, par exemple autour de l’extension de l’intermittence, un revenu constant comme pour les intermittents du spectacle, à tous les salariés concernés, ou même d’un revenu universel.

Des actions peuvent aussi être menées sur l’emploi. Comme favoriser les reconductions automatiques de contrats précaires, à l’image de ce qui a été fait pour les contrats saisonniers avec la loi Travail de 2017. Ou privilégier les emplois permanents, avec des bonus ou malus qui pèseraient sur les cotisations patronales. Il est en tout cas positif de voir que ces discussions sont menées, même s’il reste nécessaire de faire attention à ne pas institutionnaliser encore plus ce précariat déjà bien établi.

Producteur : CNAM

Année de copyright : 2020

Publié le 01/09/21

Modifié le 27/10/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte