Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Médias Monde
sso_title
sso_description
Education aux médias et à l'information02:52

Les sites web d'intox : 24jours.com

Info ou Intox

Sans doute êtes-vous déjà tombé sur un article du site parodique 24jours.com ? Les articles de ce site, sérieux ou totalement loufoques sont souvent très sérieusement relayés par des internautes… Comme par exemple cet article concernant le président de Guinée-Équatoriale et le franc CFA !

Comment vérifier les sites web d'intox ?

Nous sommes le 1er septembre 2018, et sur les réseaux sociaux, dans leur fil d’actualité, des internautes reçoivent cet article : La Guinée équatoriale va quitter le Franc CFA, selon son président Obiang Nguéma. Obiang Nguéma est le président de la Guinée Equatoriale, petit pays entre le Gabon et le Cameroun. Le franc CFA c’est la monnaie utilisée dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest.

Cette monnaie est critiquée par certains économistes : vestige du colonialisme, monnaie trop forte pour l’économie, beaucoup souhaiteraient s’en séparer. C’est dans ce contexte que cet article a été publié, et ce n’est pas le seul site à avoir repris cette information. Quand vous recevez un article avec une information importante, ayez quelques réflexes de base. Premier réflexe : Lisez l’article ! Trop de monde partage sans même avoir lu le contenu. Si vous lisez cet article, vous repérerez déjà des incohérences. Visiblement, il y a eu un problème de calcul. L’information n’est pas rédigée sérieusement, on peut donc douter de sa crédibilité. Deuxième réflexe :

Comment vérifier la source ?

En général, elle est à la fin de l’article. Ici, ce serait un média appelé 24 jours. Si on cherche ce titre avec les mots-clés « 24 jours » on trouve effectivement le même article, rédigé un jour auparavant. Troisième réflexe : vérifier la nature du site où vous vous trouvez. En général, il suffit d’aller voir dans le « à propos » d’un site ou bien dans les conditions d’utilisation. Et ici, c’est très clair. « 24 jours.com assume toute la responsabilité de la nature satirique de certains de ses articles. Tous les personnages apparaissant dans certains articles de ce site web sont entièrement fictifs et toute ressemblance entre eux et toute personne, vivante, morte, ou mort-vivante, est purement un miracle »

Des sites parodiques ou satiriques pris au premier degré par des médias, il en existe plein. Certains sont très connus dans leur pays. Pour d’autres, leurs contenus parodiques sont clairement exposés. Mais parfois, c’est plus dur à dire. Car une fois sur les réseaux sociaux, ils ressemblent à des articles d’information classiques. Il faut parfois aller chercher en fin de page, comme pour le site belge Nordpress.be : « Certaines informations présentes sur ce site sont satiriques et/ou parodiques, veillez à conserver un esprit critique, merci ». À vous de ne pas vous précipiter. Si la source n’est pas clairement explicite, vérifiez si l’information ne vient pas d’un site satirique. Et dans le doute, s’abstenir de partager, c’est éviter la diffusion d’une information erronée.

 

 

Producteur : France 24

Publié le 07/11/19

Modifié le 06/03/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par