Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Français30:09

Lire une nouvelle – 1/2 (22 juin)

La Maison Lumni, les cours - Primaire

Cécile, professeur de français t'explique comment lire une nouvelle.

Accédez au document du cours. Et prolongez la leçon avec de nouveaux exercices.

Voici un texte de Bernard Friot, un sociologue et économiste français.

 

Dès que j’ai vu mon chat, j’ai tout de suite compris qu’il s’était passé quelque chose de grave. Il avait sauté sur mon lit et il se léchait les babines d’une manière qui m’a semblé bizarre. Je ne saurai expliquer pourquoi, mais ça me semblait bizarre. Je l’ai regardé attentivement et lui me fixait avec ses yeux incapables de dire la vérité. Bêtement, je lui ai demandé : - Qu’est-ce que tu as fait ? Mais lui, il s’est étiré et a sorti ses griffes, comme il fait toujours avant de se rouler en boule pour dormir. Inquiet, je me suis levé et je suis allé voir le poisson rouge dans le salon. Il tournait paisiblement dans son bocal, aussi inintéressant que d’habitude. Cela ne m’a pas rassuré, bien au contraire. J’ai pensé à ma souris blanche. J’ai essayé de ne pas m’affoler, de ne pas courir jusqu’au cagibi où je l’ai installée. La porte était fermée. J’ai vérifié cependant si tout était en ordre. Oui, elle grignotait un morceau de pain rassis, bien à l’abri dans son panier d’osier. J’aurais dû être soulagé.

Mais en regagnant ma chambre, j’ai vu que la porte de mon balcon était entrouverte. J’ai poussé un cri et mes mains se sont mises à trembler. Malgré moi, j’imaginais le spectacle atroce qui m’attendait. Mécaniquement, à la façon d’un automate, je me suis avancé et j’ai ouvert complètement la porte vitrée du balcon. J’ai levé les yeux vers la cage suspendue au plafond par un crochet. Étonné, le canari m’a regardé en penchant la tête d’un côté, puis de l’autre. Et moi, j’étais tellement hébété qu’il m’a fallu un long moment avant de comprendre qu’il ne lui était rien arrivé, qu’il ne manquait pas une plume. Je suis retourné dans ma chambre et j’allais me rasseoir à mon bureau lorsque j’ai vu le chat soulever une paupière et épier mes mouvements. Il se moquait ouvertement de moi. Alors, j’ai eu un doute. Un doute horrible. Je me suis précipité dans la cuisine et j’ai hurlé quand j’ai vu … Le monstre, il a osé ! Il a dévoré … Je me suis laissé tomber sur un tabouret, épouvanté, complètement anéanti. Sans y croire, je fixais la table et l’assiette retournée. Il a dévoré mon gâteau au chocolat !

D’après Bernard Friot, Histoires pressées © Milan Junior, 1988

Quels mots mettrais-tu sur tes émotions à cette lecture ?

- Affolé,

- inquiet,

- étonné,

- furieux,

- interrogatif,

- suspicieux,

- stressé,

- soupçonneux

 

 

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 22/06/20

Modifié le 22/06/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par