Vidéo : Marguerite Duras, Alejandra Pizarnik et Clarice Lispector : trois langages pour une écriture exilique

icu.next-video

Contenu proposé par

CPU
CNRS
Orientation03:17Publié le 23/08/2021

Marguerite Duras, Alejandra Pizarnik et Clarice Lispector : trois langages pour une écriture exilique

Ma thèse en 180 secondes

La thèse présentée par Camylla Lima De Medeiros au concours Ma thèse en 180 secondes porte sur les effets de l’exil dans les récits de trois autrices qui ont connu, chacune à leur manière, cette terrible situation.

L’effet de l’exil dans l’écriture de trois célèbres autrices

Camylla Lima De Medeiros a rédigé une thèse sur la littérature de l’exil, et plus spécifiquement sur trois autrices importantes que sont la Brésilienne Clarice Lispector, la Française Marguerite Duras, et l’Argentine Alejandra Pizarnik. Ces trois femmes, d’origines et de langues différentes, ont connu à leur manière cette situation, et ont réussi à faire transposer leurs émotions dans leurs récits. La candidate du concours y a également vu une forme de vide, celui des mots et un vide existentiel, qu’elle estime liée à un sentiment de déracinement, et des œuvres qui mélangent de la fiction avec une part de leur vécu.

Producteur : CPU, CNRS

Publié le 23/08/21

Modifié le 17/09/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !