Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Actualité03:36

#Migrants. Le camp de Moria face au coronavirus

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min

La Grèce est la porte d’entrée dans l’Union européenne pour tous les migrants qui veulent fuir leur pays en guerre ou trouver une vie meilleure ailleurs. Des milliers d’entre eux se retrouvent dans des camps de transit. Avant même l’épidémie de Covid-19, enfants et adultes vivaient déjà dans conditions d’hygiène très difficiles. Avec la menace du coronavirus, vivre dans ces conditions est dangereux. Pour tout capter, Zoom fait le point.

Quelles sont les conditions de vie des migrants ? 

Sur l’île de Lesbos, il y a le camp de Moria, qui peut contenir 3 000 personnes maximum. Mais aujourd’hui, 19 000 personnes s’y entassent. Malgré ces conditions difficiles, le virus n’a pas encore touché le camp des réfugiés. Mais associations et médecins redoutent l’arrivée du virus. Les familles n’ont pas toujours d’accès à l’eau et à l’électricité. Difficile d’appliquer les gestes barrières. Il n’y a parfois pas d’eau. Et la moyenne c’est 183 résidents pour un robinet. Les mesures de distanciation sociale aussi sont difficiles à respecter. Ils sont parfois deux, trois ou quatre familles par tente. Impossible de s’isoler pour ne pas transmettre la maladie aux autres personnes.

Quelles sont les solutions mises en place pour les aider ? 

Pour les associations et les bénévoles, c’est un vrai challenge au quotidien, car ils ne peuvent plus aider autant les réfugiés qu’avant l’épidémie. Certains sont confinés et n’ont pas eu l’autorisation d’entrer dans le camp. La situation est particulièrement difficile pour les enfants et les adolescents. Ils doivent partager des tentes avec d’autres familles et des inconnus qu’ils ne connaissent pas. Il y a beaucoup de tensions dans le camp et d’insécurité la nuit pour différentes raisons.

La semaine dernière, une cinquantaine de migrants de moins de 15 ans ont été accueillis en Allemagne et au Luxembourg. Mais les associations et l’ONU veulent que le gouvernement grec évacue tous les camps de réfugiés. Et que les pays européens accueillent et protègent au plus vite ces personnes vulnérables.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 24/04/20

Modifié le 24/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par