Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

#MMA : les combats bientôt en France ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min
Publié le 29/01/20Modifié le 05/02/20
sso_title
sso_description

C’est un sport autour duquel gravitent beaucoup de clichés : sans limite, humiliant, extra violent, mortel... Le MMA signifie mixed martial arts. La France, avec la Norvège, fait partie des derniers pays européens à en interdire les combats. Mais ça va changer ! Et bientôt. La ministre des Sports a annoncé un encadrement de la discipline par la Fédération de boxe anglaise. Un pas en avant attendu depuis des dizaines d’années par certains sportifs qui, jusque-là, devaient s’exporter pour combattre au niveau professionnel. Zoom sur une annonce coup de poing.

 

Le MMA, c’est quoi ?

C’est un sport de combat qui mélange plusieurs arts martiaux. Pour le moment, en France, les combats de MMA sont illégaux. Mais leur pratique, non. Un entre-deux qui trouble les amateurs de ce sport. Ils seraient entre 30 000 et 50 000 à le pratiquer.

 

Vers l’encadrement du MMA ?

Le 22 janvier dernier, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a annoncé le début d’un grand changement. Elle propose que le MMA soit encadré par la Fédération de boxe anglaise, et donc reconnu officiellement. Un bouleversement pour les pros qui veulent combattre en France. Et pour certains pratiquants, l’opportunité de contribuer à changer l’image de ce sport.

Les gens vont découvrir ce qu’est vraiment le MMA, et dépasser les images choc de combat que nous montrent les médias. Les filles qui pratiquent le judo, le karaté, ou la lutte, vont se reconnaître dans ce sport. Je pense que ce sera un moyen d'avoir de vrais entraîneurs, des diplômes etc.

Manon Fiorot, championne 2019 de l’Extreme Fighting Championship

 

Accès aux sponsors pour les stars du MMA

Une reconnaissance qui permettra aussi à certains d’obtenir le statut de sportif de haut niveau. « Jusqu’à maintenant, les entreprises hésitaient à sponsoriser un athlète de MMA, car le sport n’était pas reconnu en France, et ça ne leur rapportait pas grand-chose. Pour nous aider dans la préparation des combats, ça devrait être plus facile de les convaincre », poursuit Manon Fiorot.

 

Ce qui va changer pour la pratique du MMA

« Le MMA n’est pas une discipline, c’est un sport de contact, de combat avec des techniques qui, si elles ne sont pas maîtrisées, peuvent être dangereuses. Ne pas l’encadrer, c’est laisser la possibilité à n’importe qui d’ouvrir une association et d’accueillir des publics sans avoir la formation et toutes les conditions de sécurité requises pour dispenser des cours », explique Bertrand Amoussou, coprésident de la Commission Française de MMA.

Mais il reste du chemin à parcourir pour que cette proposition soit validée. Le Comité national olympique et sportif français doit encore se prononcer. Il faudra donc attendre encore un peu avant d’avoir, nous aussi, notre champion national comme la star irlandaise Conor McGregor.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :