Vidéo : Monnaie hélicoptère

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences économiques et sociales02:42Publié le 07/05/2021

C’est l’économiste américain Milton Friedman qui a défini pour la toute première fois ce fameux concept en 1969, mais en quoi cette idée qui réapparait dans le débat public consiste-t-elle ?

Serait-ce un remède miracle face à la crise ? Explications.

Que désigne l’expression « monnaie hélicoptère » ou bien « l’hélicoptère monétaire » ?

C’est une expression utilisée par des économistes pour désigner le cas où une banque centrale créerait de la monnaie et la distribuerait directement auprès des entreprises ou des ménages, un peu comme si cela tombait du ciel.

Depuis la crise financière de 2008, les banques centrales ont beaucoup agi pour garantir la stabilité des prix et soutenir la croissance économique. Elles ont pour cela utilisé leurs outils traditionnels, notamment les taux d’intérêt directeurs. Elles ont aussi employé des instruments plus novateurs comme le rachat de titres financiers aux banques, afin d’orienter les taux d’intérêt à la baisse sur les marchés financiers, et faire que les banques aient plus d’argent pour financer l’économie. Ces instruments, classiques ou non, ont tous un point commun : ils consistent à agir sur le prix où la quantité de monnaie qu’une banque centrale met à disposition des banques commerciales, pour les inciter à prêter suffisamment à l’économie.

Le concept de monnaie hélicoptère, périodiquement évoqué, s’appuie sur l’idée que si les outils habituels des banques centrales venaient à toucher leurs limites, il faudrait aller plus loin, et que les banques centrales  distribuent directement de l’argent au grand public ou aux entreprises.

Le concept de monnaie hélicoptère peut-il être viable ?

L’idée de base parait simple, mais en pratique, cela soulève beaucoup de questions. Lorsqu’une banque centrale prête de l’argent à une banque commerciale, elle le fait parce que celle-ci en a besoin pour financer des prêts aux entreprises et aux ménages. La banque centrale obtient en garantie un titre financier ou une créance. La monnaie créée a une contrepartie économique.

Dans le cas de la monnaie hélicoptère, il n’y aurait pas de contrepartie, puisqu’il s’agit de donner de l’argent.

Comment justifier cette création de monnaie ?

Injecter du pouvoir d’achat aux ménages relève en principe des gouvernements, et non des banques centrales indépendantes.

D’autres questions plus pratiques se posent : la monnaie hélicoptère serait-elle adressée à tous les ménages, quels que ce soient leurs revenus et leurs besoins ? Comment identifier tous les destinataires et leur faire parvenir l’argent ? Enfin, serait-ce efficace ? Par exemple, si beaucoup de gens épargnaient cet argent tombé du ciel, y aurait-il un effet économique réel et durable ou bien cela ne ferait-il que créer de l’inflation ? Le concept reste théorique, car il n’a jamais été mis en pratique.

En conclusion, cette idée n’est pas totalement à écarter, mais derrière l’image simple de l’hélicoptère, elle soulève de nombreuses questions quant à ses modalités et ses effets.

Réalisateur : Citéco

Nom de l'auteur : Citéco

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Publié le 07/05/21

Modifié le 07/05/21

Ce contenu est proposé par