Vidéo : Noirs de France : mémoire de l'esclavage

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:02

Noirs de France : mémoire de l'esclavage

Noirs de France

Le 23 mai 1998, la marche parisienne commémorant le 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage est un succès. Des milliers de personnes défilent pour faire honneur à leurs ancêtres qui ont disparu de la conscience. Une mobilisation du peuple qui va interpeler le pouvoir politique.

Le peuple rend hommage aux anciens esclaves

Grâce à cette marche qui a mobilisé plus de 400 associations, la recherche d’identité citoyenne animant de nombreux Français d’Outre-Mer a pris un nouvel élan. En 2008, devant la basilique Saint-Denis, l’Atelier des Généalogies et d’Histoire des Familles Antillaises (AGHFA) affiche des milliers de noms donnés aux anciens esclaves de Guadeloupe, lors de l’abolition de l’esclavage de 1848. Cet événement suscite énormément d’émotions pour ceux qui découvrent alors cette liste.

La loi Taubira

Cet élan commémoratif ne laisse pas indifférent les politiques et la question de l’esclavage interpelle la République. En effet, en 1999 la députée de Guyane Christiane Taubira, propose un projet de loi déclarant la traite négrière et l’esclavage, crime contre l’humanité. Un projet qui provoque des réactions de la classe politique très controversées. Christine Taubira bataille quasiment deux ans pour finalement réussir à faire adopter la loi qui porte son nom le 10 mai 2001. Bien que les articles portant sur la responsabilité de la France sont retirés du texte, la reconnaissance du crime contre l’humanité est désormais inscrite officiellement dans l’Histoire de la République.

 

Pour en savoir plus sur l'esclavage des Noirs, découvrez notre dossier spécial Noirs de France.

Réalisateur : Juan Gélas, Auteurs : Pascal Blanchard, Juan Gélas

Producteur : Paris : Compagnie des Phares et Balises; INA

Année de production : 2011

Publié le 20/01/12

Modifié le 23/11/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par