Notables à la croisée des chemins - Un village français, ils y étaient...

Un village français, ils y étaient...
Publié le 06/11/13Modifié le 25/04/18

Sur le même sujet

Le régime de Vichy, s'il ne fut pas fasciste, fut très autoritaire, cherchant rapidement à contrôler institutions et élites locales. Dès l'automne 1940, les conseils généraux étaient supprimés. Avec la loi du 16 novembre 1940, c'est le préfet ou le ministre de l'intérieur qui nomme maires et conseillers municipaux dans les villes de plus de 2 000 habitants. Revanche du Front Populaire et purges politiques ont permis l'ascension de notables marqués à droite ou se prétendant apolitiques. La tâche de ces notables devient toutefois de plus en plus malaisée : charge à eux de faire respecter l'ordre, de faire appliquer les lois de Vichy ou d'administrer la pénurie. Peu de maires affrontent l'occupant, la plupart d'entre eux cherchent des compromis... qui pour beaucoup d'entre eux frisaient la compromission. Cet extrait est issu d'Un Village français ils y étaient...

Réalisateur : Antoine de Meaux

Producteur : Tetra Media Fiction

Année de production : 2010

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :