vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Actualité02:00

#Orpaillage : les ravages de l’or en Guyane

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min

Lundi 6 janvier, l’or a atteint un niveau plus enregistré depuis 2013 : près de 45 euros pour 1 gramme d’or ! En Guyane, on subit directement les causes de cet engouement pour le métal précieux. Dans ce territoire français, on estime qu’environ 10 tonnes d’or sont extraites illégalement chaque année (WWF, 2018). Or, l’orpaillage illégal détruit les rivières, pollue l’environnement et met en danger la population. Pour tout capter, c’est dans Zoom.

 

La ruée vers l’or des chercheurs clandestins

La Guyane est un territoire français situé en Amérique du sud. Son immense forêt cache des gisements d’or. Une richesse qui attire entre 6 000 et 10 000 orpailleurs clandestins venus des pays voisins : les garimpeiros. Au total, ils volent dix tonnes d’or chaque année. C’est dix fois plus que la quantité prélevée par les mines d’or autorisées.

 

Pollution au mercure

Pour récupérer le métal précieux, les clandestins déversent du mercure dans l’eau boueuse. Ce produit chimique, interdit en France, agit comme un aimant avec l’or. Mais, il est dangereux. Rejeté dans la nature, il contamine les rivières, la végétation et toutes les espèces qui y vivent. Et par conséquence directe, la population se retrouve, elle aussi, victime de cette pollution. « C’est un vrai problème car on ne se rend pas compte que la rivière est sale. On pêche des poissons qui ont été intoxiqués au mercure. Des gens peuvent tomber malades après les avoir mangés ».

 

Traque des orpailleurs illégaux

Pour lutter contre l’orpaillage illégal, plus de 500 militaires français patrouillent tous les jours. Mais dans une forêt sauvage de 8 millions d’hectares, la mission est quasi impossible. Et la flambée du prix du gramme d’or, qui a atteint près de 45 euros, n’arrange rien.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 13/01/20

Modifié le 07/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par