Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Français06:27

Orthographe : La loi du roi Boris (25 mars)

La Maison Lumni, l'émission

Pour expliquer la figure de style du lipogramme et d'un texte sans la lettre « E », le professeur de français Nicolas Saulais emprunte au romancier Gilles Barraqué l'histoire de son livre La loi du roi Boris. Ce récit raconte la vie d'un roi imaginaire qui, vexé d'avoir commis une faute d'orthographe, décide purement et simplement d'interdire l'usage de la lettre qui l'a humilié : le « E ».

Qu'est-ce qu'un lipogramme ?

L'erreur (d'orthographe) du roi Boris ? Avoir écrit « évidamment » au lieu d'« évidemment ». En interdisant l'usage de la lettre « E », le roi Boris met en pratique la figure de style du lipogramme. Il s'agit d'une contrainte d'écriture dont le principe est de composer un texte en supprimant une ou plusieurs lettres de l'alphabet. En France, l'auteur Georges Pérec a par exemple écrit un livre de 300 pages sans la lettre « E » La disparition.  Pour y arriver, l'écrivain a choisi la périphrase, une autre figure de style très souvent utilisée dans l'art de la fable. Dans La loi du roi Boris, Gilles Barraqué emploie lui aussi cette technique : utiliser un groupe de mots pour désigner un animal, un objet ou un humain.

Réalisateur : Anthony Forestier

Producteur : france tv studio / Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 25/03/20

Modifié le 26/03/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par