Vidéo : Parlez-vous catacombes ?

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Arts et culture07:49

audio - Parlez-vous catacombes ?

Parlez-vous Paris ?

Il y fait noir et humide ! Descendez les 213 marches pour découvrir les catacombes de Paris. Accompagnez Kevin, un jeune Colombien, pendant une visite guidée pour tout savoir sur l’histoire de ce lieu insolite parisien.

Que sont les catacombes ?

Il faut descendre en profondeur pour visiter les catacombes de la capitale, qui étaient éclairées à la bougie et à la lampe de poche jusqu’en 1982. Par définition, les catacombes sont des cavités souterraines utilisées pendant l’Antiquité pour y déposer le corps des défunts. Les catacombes de Paris, elles, ne sont pas antiques, et sont caractérisées par deux choses. La première caractéristique, ce sont les carrières de pierre. Les roches ont servi notamment à la construction de grandes maisons et d’édifices religieux comme Notre-Dame de Paris. La seconde caractéristique, c’est que c’est un lieu où ont été déposés tous les ossements des cimetières détruits de Paris ; ce qui en fait donc un ossuaire municipal.

Une ville sous la ville

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, les cimetières de la capitale sont pleins, voire surchargés. A tel point, qu’ils manquent de place pour accueillir les nouveaux corps. C’est ainsi que les catacombes sont peuplées de l’équivalent de 17 cimetières, soit 6 millions de squelettes. Il y a donc quatre fois plus de Parisiens sous terre, qu’en surface ! Ces galeries d’ossements situées 30 m de profondeur, s’étendent sur 300 kilomètres sous le métro parisien, dont seulement 1,7 km sont autorisés au public. Elles comptent quelques célébrités comme Charles Perrault et La Fontaine. Les carrières des catacombes de Paris ont été percées au XVe siècle. Pour se repérer et s’orienter dans ces rues souterraines, les ouvriers gravaient des plaques dans la roche, avec le nom des rues qui correspondaient à celles se situant au-dessus de leur tête, en surface.

Les mystères des catacombes

Gaspard Duval est cataphile, un spécialiste des catacombes habitué à visiter les galeries dans lesquelles on peut trouver des choses très surprenantes. On y trouve notamment un cinéma, ou encore un bunker de la seconde Guerre mondiale. Il raconte que les catacombes font aussi l’objet d’une célèbre légende datant du Moyen Age, la légende du château Vauvert. Après être tombé en ruine, le château Vauvert est occupé à cette époque par des brigands. Ces derniers avaient également pris possession des carrières souterraines. Afin d’éloigner les curieux, ils leur faisaient peur en allumant de grands feux et en hurlant très fort. On racontait alors dans tout Paris que le diable habitait le château Vauvert. Légende qui a donné à ce lieu le nom de diable Vauvert, et d’où vient l’expression « aller au diable Vauvert », qui signifie « aller très loin, dans un lieu inaccessible ». Décidément, Paris est magique. Tant à la surface, que sous terre.

 

 

Photo : © Flickr/Jorge Lascar/CC BY 2

Réalisateur : Nicole Nazem, Raphaël Cousseau

Nom de l'auteur : Anthippi Potolia, Delphine Barreau

Producteur : RFI

Année de copyright : 2014

Publié le 15/01/21

Modifié le 22/01/21

Ce contenu est proposé par