Vidéo : Peggy Guggenheim - 10 Infos insolites

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Peggy Guggenheim - 10 Infos insolites

Culture Prime

Mécène et collectionneuse d’art moderne, Peggy Guggenheim est étroitement liée à la création artistique du XXe siècle. Découvrez 10 infos insolites sur cette riche américaine, amoureuse des arts et des artistes.

Peggy Guggenheim, la fortunée

Contrairement aux idées reçues, Peggy Guggenheim n’est pas une riche héritière. Sa famille new-yorkaise est fortunée, certes, mais son père et son portefeuille coulent avec le Titanic une nuit d’avril 1912. 7 ans plus tard, ses oncles et son grand-père lui lèguent un héritage important, et Peggy devient très riche alors qu’elle n’a que 21 ans.

Voyages en Europe

Elle s’installe à Paris à 23 ans, ville de son mariage et de son divorce. Elle voyage ensuite en Angleterre puis en Italie.

La première galerie

En 1938, Peggy Guggenheim ouvre sa première galerie d’art à Londres, appelée « Guggenheim Jeune ». Elle y expose différents artistes comme Brâncusi, Jean Arp, Vassily Kandinsky, Yves Tanguy. De retour à Paris, elle achète un tableau par jour. Peggy raconte qu’elle doit beaucoup au peintre Marcel Duchamp qui lui a tout appris sur l’art moderne, l'art abstrait et le surréalisme. A travers cet enseignement, elle commence l’une des plus grandes collections d’art du XXe siècle composée d'œuvres de plusieurs artistes dont Pablo Picasso.

Peggy Guggenheim, protectrice de l’art et des artistes

Elle réussit à protéger les œuvres achetées quand la Seconde Guerre mondiale éclate. Mais elle protège également les artistes. En effet, Peggy Guggenheim parvient à leur procurer de faux papiers pour qu’ils puissent rejoindre les Etats-Unis.

Peggy Guggenheim, collectionneuse d’hommes

Peggy Guggenheim collectionne aussi les histoires d’amour avec beaucoup d’artistes célèbres : Marcel Duchamp, Samuel Beckett, Yves Tanguy, et Max Ernst. Tanguy et Calder lui offrent des boucles d’oreilles qu’ils ont créées pour elle. Peggy les porte d’ailleurs lors de la première exposition dans sa galerie londonienne. Calder a également réalisé la tête de lit de la collectionneuse.

La sculpture phallique italienne

Peggy Guggenheim s’installe à Venise. Elle achète le Palazzo dei Leoni où une fois de plus, elle expose ses tableaux. La première exposition présente une sculpture créée pour l’occasion par Marino Marini, représentant un cavalier nu avec un énorme sexe. Peggy souhaite que l’organe génital soit amovible de sorte qu’elle puisse l’enlever en cas d’interdiction. Mais un jour, le phallus disparaît. L’artiste italien accepte alors d’en fabriquer un nouveau, qu’il soude à la sculpture pour qu’il ne puisse plus être volé.

New York : retour aux sources

Peggy part voyager pendant 12 ans de l’Inde, au Maroc en passant par la Turquie. Mais la destination finale sonne comme un retour aux sources : New York. Elle assiste à l’inauguration du musée Solomon R Guggenheim, créé par son oncle. Peggy réalise alors que le mouvement artistique américain est en fait devenu un énorme commerce.

Actrice de cinéma

Peggy Guggenheim s’imprime sur une toile : celle du grand écran. En effet, elle incarne son propre personnage aux côtés de l’actrice française Jeanne Moreau, dans le film « Eva » de Joseph Losey.

Peggy Duckenheim

En 2012, un numéro de Topolino, le Mickey Mouse italien, raconte l’histoire de Peggy Duckenheim dans laquelle Daisy a pris ses traits et occupe un palais de Venise.

Disparition du mécène

Peggy Guggenheim s’éteint en 1979, et repose en paix aux côtés de ses nombreux chiens, près d’un arbre planté par l’artiste Yoko Ono.

 

Retrouvez aussi cette vidéo sur france.tv

Producteur : Culture Prime

Publié le 08/03/21

Modifié le 08/03/21

Ce contenu est proposé par