Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Peut-on voyager tout en respectant son environnement ?

Dossier Arte Junior

Publié le 22/11/19Modifié le 22/11/19
sso_title
sso_description

Le tourisme a un véritable impact sur l’environnement. Avec l’opportunité de partir plus fréquemment et plus loin, difficile de faire l’impasse sur l’empreinte carbone de nos voyages. Est-il possible de réduire l’impact environnemental des vacances ? Pourquoi n’existe-t-il pas de voiture électrique avec des stocks de piles rechargeables ? Est-ce qu’un jour on créera un avion ou un bateau électrique ?

Peut-on faire le tour du monde sans polluer ?

Hélas non ! Pour se rendre à l’autre bout du monde, il faut souvent prendre un avion. Et l’avion est l’un des modes de transport les plus polluants. Prenons un exemple : un aller-simple pour les Maldives, c’est 8 000 km ; pour un aller-retour, cela fait donc 16 000 km. Pour cette distance, l’empreinte carbone par passager va s’élever à 5 tonnes de CO2, ce qui est beaucoup. On estime que par an et par personne, l’émission de CO2 s’élève à 10 tonnes pour la voiture, le chauffage, l’électricité et l’alimentation. Pourtant, selon les experts, pour protéger le climat sur notre planète, chacun de nous ne devrait pas émettre plus de 2 tonnes de CO2 par an. L’idéal se serait donc de se rendre dans un lieu de vacances peu éloigné du domicile, ou du moins accessible en voiture ou en train.

Peut-on aller à l’autre bout de la France en voiture électrique ?

Oui, sauf qu’il faudra recharger la batterie en cours de route ! Une voiture électrique a une autonomie maximale de 500 km, il faut donc trouver une borne de recharge. Prévoir une batterie de secours n’est pas une bonne idée : la batterie, c’est ce qui coûte le plus cher sur une voiture électrique. Certains constructeurs espèrent mettre au point des batteries de longue durée. Il existe déjà des avions électriques, mais ils ne peuvent transporter qu’un petit nombre de passagers. Quant aux bateaux respectueux de l’environnement, ils sont encore peu nombreux.

Peut-on empêcher les déchets d’aller dans la mer ?

Moins on utilise de plastique, mieux c’est pour l’environnement. Presque partout les produits alimentaires sont emballés, sauf sur les petits marchés. Une partie de ces plastiques finissent au mieux dans la poubelle, souvent dans la mer, ce qui donne cette sorte de soupe de plastique dangereuse pour les poissons et les oiseaux. Une mer dans laquelle on n’a plus envie de se baigner !

Producteur : ARTE GEIE

Voir plus