Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Plastique : un fléau pour les espèces marines déjà en 1998

Flash-back

Publié le 14/11/19Modifié le 14/11/19
sso_title
sso_description

Le 19 novembre 2018, un cachalot est retrouvé mort sur une plage en Indonésie. 6 kg de plastique sont retrouvés dans son ventre. La pollution due au plastique n’est pas sans conséquence sur les animaux marins. Une catastrophe déjà constatée il y a 20 ans.

Les animaux marins victimes de nos plastiques

En 1998, une tortue luth venue de Guyane s'est échouée sur une plage face à l’île d’Oléron, en Charente-Maritime. Une mort suspecte probablement victime de l'ingestion de sacs plastiques comme le soupçonne Anne Meunier, biologiste à l’aquarium de La Rochelle : « On cherche en priorité toutes les matières plastiques qui se trouvent dans le tube digestif au niveau de l’œsophage ou de l’estomac. Cela peut créer des occlusions intestinales et entrainer la mort des tortues. »

Les tortues marines sont protégées depuis 1991, mais les sacs plastiques abandonnés par l’homme en mer sont de véritables pièges pour ces animaux qui les prennent pour des méduses, leur nourriture de prédilection. Chaque année, une cinquantaine de carapaces s’échouent sur le littoral atlantique, dans 60 % des cas, la mort et due à l’ingestion de plastique.

Producteur : Institut national de l'audiovisuel (Ina)

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus