#PMA : témoignage d'une jeune née grâce à cette technique

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 22/10/19Modifié le 07/11/19

Sur le même sujet

Le 15 octobre 2019, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi bioéthique qui vise à ouvrir la Procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires. Cette décision politique suscite la polémique en France. Pourtant, chaque année, 1 enfant sur 30 naît déjà grâce à cette technique (INED, 2018). Rencontre avec l'une d'entre elle, issue d'une famille homoparentale.

La PMA pour toutes les femmes

Parfois, un homme ou une femme ne peut pas avoir d'enfant. La médecine peut alors l'aider. On appelle ça la Procréation médicalement assistée, la PMA. En France, jusqu'à récemment, cette technique n'était autorisée que pour les couples hétérosexuels. Mais depuis le 15 octobre 2019, l'Assemblée nationale a adopté un projet de loi qui autorise la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Un premier pas pour que toutes ces femmes puissent avoir un bébé. 

En France, 1 personne sur 30 est née grâce à une PMA. Anne-Lise, 24 ans, en fait partie. Elle est issue d'une famille homoparentale. Ses deux mamans ont dû aller à l'étranger pour la concevoir. Son histoire particulière ne lui pose pas de problème. Et puis viennent l'adolescence, puis les remarques... Elle témoigne : « Je suis née en avril 1995, par PMA en Belgique. C'est venu en grandissant. J'avais peur du jugement des autres, donc je ne le disais pas forcément, je le révélais vraiment qu'à des amis en qui j'avais confiance. Ça m'a beaucoup protégée. »

En 2013, le débat sur le mariage homosexuel agite la société... « Tout le monde avait une opinion dessus et du coup, je me sentais un peu obligée d'en parler, de révéler l'orientation sexuelle de mes parents. Ça a donné lieu a des conversations désagréables, avec des gens que je pensais être mes amis. »

Avec l'ouverture du débat pour l'accès à la PMA pour toutes, Anne-Lise se sent enfin reconnue. « C'est quand même un poids et une discrimination légale à laquelle on va mettre fin. Donc, c'est, je pense, vraiment très positif, une reconnaissance des familles homoparentales. » 

Comme Anne-Lise, de nombreux enfants vont voir leurs familles considérées comme telles. Mais, pour certains, cette mesure est une mauvaise chose. C'est pour ça que des milliers de personnes ont manifesté début octobre 2019. En Europe, 10 pays ont déjà autorisé la PMA pour toutes : l'Espagne, le Portugal, le Royaume-Uni, l'Irlande, la Belgique, le Pays-Bas, le Luxembourg, le Danemark, la Suède et la Finlande.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :