Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Pollution à l'arsenic : la rançon de la ruée vers l'or en France 1/2

Elément Terre
Publié le 13/11/19Modifié le 24/12/19
sso_title
sso_description

Difficile de dissimuler un siècle d’extraction minière. Dans le sud-ouest de la France, à 10 kilomètres de Carcassonne, se cache l’un des endroits les plus pollués de France : l'ancienne mine d'or de Salsigne. Ici, invisible mais omniprésente, la pollution met dos à dos l'Etat et les associations de riverains. Dans la vallée d’Orbiel, arsenic, plomb et bismuth sont présents dans la rivière, mais aussi dans les terres. A quelques kilomètres des habitations, deux collines contiennent presque douze millions de tonnes de déchets toxiques issus de l'exploitation de la mine d'or de Salsigne, qui se diffusent dans les sols et les rivières.

 

Comment lutter contre la pollution minière ?

Cette pollution est aujourd’hui un venin pour toute la vallée. Malgré les nombreux travaux entrepris par l’Etat pour la contenir, les associations accusent les autorités de leur avoir menti sur les taux d’arsenic présents dans la région. Aujourd’hui, une centrale récupère une partie des eaux souterraines traversant la colline de l’Artus afin de les purifier. Mais seulement 20 % de l’arsenic est retiré. Autrement dit, 80 % est relâché dans la rivière. 

L’équipe d’Elément Terre vous présente la première partie d’une série de deux épisodes dédiés à la pollution minière de la vallée d’Orbiel.

Réalisateur : Marina BERTSCH, Juliette LACHARNAY, Valérie DEKIMPE, Julia GUGGENHEIM, Marie-Claire IDE

Producteur : France 24

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :