Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Pollution à l'arsenic : la rançon de la ruée vers l'or en France 2/2

Elément Terre
Publié le 13/11/19Modifié le 24/12/19
sso_title
sso_description

Seconde partie d’une série de deux épisodes dédiés à la pollution minière de la vallée d’Orbiel.

C'est une terre d'or et d'arsenic située dans le sud-ouest de la France. Un siècle d'extraction minière a laissé le sol des environs pollué pour au moins des dizaines de milliers d'années. Les habitants de la vallée d'Orbiel ont fait avec jusqu'en octobre 2018, quand de fortes pluies ont fait sortir la rivière de son lit.

 

Sols contaminés à l'arsenic

Dans la nuit du 14 au 15 octobre, l'équivalent de trois mois de précipitations est tombé en quelques heures dans le département de l’Aude. La crue centenaire a tout emporté sur son passage, venant remuer les terres contaminées à l’arsenic. A Conques-Sur-Orbiel, les jardins et les maisons ont été envahis par des eaux transportant potentiellement des résidus hautement toxiques.

Des prélèvements indépendants effectués après les inondations ont révélé des taux alarmants d'arsenic dans l'eau et les sédiments, bien au-dessus de la limite pour l’eau potable. Les experts de la santé affirment que les habitants de la vallée d’Orbiel exposés à l’arsenic sont en danger. Pour l’instant, les autorités sanitaires se contentent de rappeler des recommandations vieilles de dix ans : ne pas consommer l’eau des puits, certaines plantes, légumes, voire fruits, de la vallée.

Réalisateur : Marina BERTSCH, Juliette LACHARNAY, Valérie DEKIMPE, Julia GUGGENHEIM, Marie-Claire IDE

Producteur : France 24

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :