Vidéo : Pourquoi faire entrer les jeux vidéo à l’Ecole polytechnique ?

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Orientation48:30Publié le 23/08/2021

audio - Pourquoi faire entrer les jeux vidéo à l’Ecole polytechnique ?

Etudes et emplois

Avec plus de 2 milliards de joueurs sur la planète, ce secteur de divertissement est florissant : les jeux vidéo rapportent en effet plus d’argent que l’industrie du cinéma. Ils entrent par la grande porte dans l’une des plus grandes écoles de l’Hexagone, l’Ecole polytechnique. Et si près de 90% des jeunes générations en France jouent aux jeux vidéo, il est peut-être temps de changer de regard sur une activité riche et fascinante. Dans cette émission de Autour de la question Caroline Lachowsky échange avec Raphaël Granier de Cassagnac, physicien des particules, passionné de jeux vidéo et porteur de la chaire Sciences et jeu vidéo à l’X, en partenariat avec Ubisoft. Nul doute que ce Game Lab va en séduire plus d’un... 

Qu'est-ce que l’Ecole polytechnique ? 

Couramment appelée X, cette école d’ingénieurs est reconnue d’Etat, et fait partie des six grandes écoles militaires françaises. La sélection y est très forte, on y entre par des classes préparatoires, ou sur admissions parallèles si l’on est issu d’un parcours universitaire. Les élèves polytechniciens rejoignent par la suite la recherche, des Grands Corps de l’Etat ou intègrent de hautes fonctions dans de grandes entreprises françaises publiques, privées, ou encore s’exportent à l’international. 

Pourquoi associer sciences et jeux vidéo dans une même chaire ? 

  • L'enjeu : mettre des sciences dans les jeux. Dans un monde ouvert, où le joueur peut se promener librement, il faut simuler l’univers et toutes ses possibilités, ce qui est possible, grâce aux sciences. Cette chaire, permet de plus de former les futurs ingénieurs aux métiers vidéoludiques et de populariser ce média interactif. Proche de la démarche scientifique, le jeu vidéo nécessite un travail autour de la représentation, de la dimension virtuelle, du réalisme des objets... Raphaël Granier de Cassagnac est accompagné par une équipe de professionnels de jeux vidéo, avec différentes spécialités et profils : un graphiste, un game designer, un chef de projet, un chargé d’expérience utilisateur, un développeur. 
  • Au centre de recherche de l'Ecole polytechnique l’LIX : le Docteur Damien Rohmer. Ses travaux sur les simulations visuelles sont reconnus dans les mondes du jeu vidéo et du film d’animation. Il travaille notamment sur les plis des vêtements, des mouvements de fumée, des textures... Il intervient aussi dans d’autres domaines scientifiques, qui nécessitent de simulations. Des paléontologues, qui souhaitent tester des hypothèses scientifiques, ont d'ailleurs eu recours à une modélisation d’une vallée préhistorique.

Quelles conséquences sur la santé mentale et psychique des enfants ?

Le neuroscientifique docteur Lachaux, précise que pour pouvoir répondre, il faut rentrer dans le détail du contenu, en prenant en compte le rapport d’un jeu vidéo et un joueur. On ne peut pas faire de généralités : certains jeux aident au développement à certaines périodes... Après c’est aussi source d’addiction, mais comme beaucoup d’autres choses (sport, consommation de séries...). 

Des exemples d’inventivité entre sciences et jeux vidéo 

Deux types de jeux : ceux, fidèles à la science pour des personnes déjà sensibilisées, et ceux axées sur la vulgarisation, pour élargir l’accès à un public non initié, quitte à manquer de précision sur certains sujets scientifiques. 

  • Jeu sur l'étude des troubles de l’attention pour vérifier si la personnalité des joueurs, répond aux échelles scientifiques prédéfinies.
  • Projet autour de la récréation proposée dans le cadre du cartable connecté, pour les enfants depuis leur lit d’hôpital. 
  • Création du jeu Le prisonnier quantique, par le CEA, le Commissariat d’Energie Atomique et alternatives. Roland Lehoucq, vulgarisateur de sciences par la science-fiction propose une mission scientifique avec une exploration du monde via des énigmes. 
  • Fold it : création d'un jeu pour trouver une solution scientifique, grâce à une communauté de joueurs, qui n’était pas envisageable par intelligence artificielle. 

 

Photo : © RFI / Frédéric Charpentier

Nom de l'auteur : Caroline Lachowsky / Autour de la question

Producteur : RFI

Année de copyright : 2020

Publié le 23/08/21

Modifié le 30/08/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte