Vidéo : Qu'est-ce que la psychogénéalogie ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Bien-être et santé08:12Publié le 23/08/2021

Qu'est-ce que la psychogénéalogie ?

Connaître ses origines peut-il améliorer notre quotidien ?

Popularisée par Anne Ancelin Schützenberger, psychologue et psychanalyste, la psychogénéalogie est une thérapie transgénérationnelle qui tente de trouver des liens entre nos souffrances actuelles et les traumatismes vécus par nos ancêtres. 

Comment fonctionne la psychogénéalogie ?

Victoria, journaliste de l'émission Bel et bien, se prête à une séance de psychogénéalogie. Souffrant du syndrome de l’imposteur, Victoria estime que son travail n’est jamais à la hauteur et qu’elle trompe ses collègues sur ses capacités professionnelles. Pour l’aider à vaincre ce syndrome, la thérapeute Maureen Boigen lui demande de dessiner son arbre généalogique, ensuite, la thérapeute cherche à établir un lien avec son histoire familiale et son manque de confiance. 

Comme pour une séance de psychologie classique, Victoria raconte son enfance et sa scolarité. De fil en aiguille, la thérapeute découvre que le père de Victoria vient d’un milieu populaire et donc que son syndrome de l’imposteur serait lié à son grand-père, ancien travailleur des mines devenu pasteur. Son grand-père lui aurait légué sa rigueur et sa version de l’effort. Victoria jugeant son travail peu pénible aurait donc développé ce syndrome de l’imposteur.

Coïncidence ou véritable thérapie

Controversée, cette discipline n’est pas réglementée en France et n’importe qui peut ouvrir son cabinet. « Quand on cherche, on trouve toujours quelque chose », selon le psychiatre Christophe André, les résultats relèvent de la coïncidence car il n’y a pas d’études qui attestent l’efficacité de la méthode. Pour autant, le psychiatre tient à nuancer ses propos, dans le cas de traumatismes tels que des violences sexuelles ou la guerre, de nombreuses études le montrent : les traumatismes peuvent traverser des générations et rester ancrés dans notre ADN. Par exemple, il a été démontré que les ancêtres des personnes déportées portent en elles ces traumatismes. 

Producteur : Martange

Année de copyright : 2021

Publié le 23/08/21

Modifié le 06/01/22

Ce contenu est proposé par