Vidéo : Que faire après le bac ?

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Orientation48:30Publié le 23/08/2021

audio - Que faire après le bac ?

Etudes et emplois

Une fois le bac obtenu, différentes voies s’ouvrent... encore faut-il choisir selon ses aptitudes, sa personnalité, son projet professionnel. Le choix est parfois si vaste qu'on a du mal à savoir par où commencer et se décider. Pour saisir toutes les opportunités, il faut avoir toutes les cartes en mains et identifier les pistes. Pour réfléchir à son projet professionnel, c’est idéal de ne pas être seul, mais d’être aidé par son entourage ou des associations qui aident à trouver le ou les parcours intéressants. Diara Ndiaye, ses invités et des étudiants témoignent sur leurs parcours et les besoins de trouver une information fiable et des conseils avisés. 

Des outils pour aider les étudiants

Dans le système éducatif, il est possible de faire le bilan avec des logiciels qui indiquent les filières compatibles avec ses envies. L’accès à l'information est fiable, mais cela ne fait pas tout, il faut aussi un accompagnement par des professionnels. Avec Parcours Sup on propose notamment d’échanger avec le monde universitaire avant les résultats du bac pour aider à bien définir son projet professionnel.

Un besoin d’information, pour réaliser son projet professionnel

Entre entretiens individuels, tests, fiches de renseignement, des associations conseillent gratuitement les étudiants pour trouver la meilleure orientation possible, pour les guider dans leurs choix et trouver les possibilités de s’épanouir. Parfois, le choix des enfants n'est pas toujours celui des parents, c'est parfois plus facile de discuter avec d'autres personnes pour ouvrir ses horizons professionnels.

Quelle forme de pression de la part de l’entourage ? 

Parfois proposé, parfois imposé, l’aide peut aussi être synonyme de pression, comme la survie du projet parental et pour beaucoup de famille ce qui importe avant tout c’est l’insertion sociale et professionnelle de leurs enfants : un jeune doit réussir. Pourtant à cette période, les jeunes se cherchent, il faut comprendre que la formation peut se faire en continu, en fonction de l'avancée du jeune dans son projet. En Afrique, et notamment au Mali, certains conseillers d’orientation ne s’arrêtent qu’au dossier scolaire pour établir leurs recommandations. Il faut aussi compte sur l’envie et la motivation de l’étudiant.

De la poursuite des études et d'autres possibilités

Université, grandes écoles, professionnalisation sont des premières pistes mais il y a aussi des voies sans études longues. Le service civique, peut se concevoir comme une année de césure et peut aider à mieux se connaître, découvrir ses talents, exploiter de nouvelles compétences. On peut aussi apprendre autrement, forger son projet professionnel via des formations courtes, voire se lancer dans la création d’activité, opter pour l’entreprenariat...  « L'essentiel est de savoir saisir les opportunités de la vie au moment où elles se présentent, pour cela être soi-même une opportunité à l'autre ».

  • L’institut de l’engagement : plateforme de mise en relation et de conseil en orientation, soutenue par plusieurs entreprises internationales, pour les étudiants qui souhaitent s’invertir dans un parcours caritatif : volontariat, bénévolat ou encore mission intérêt général. 
  • Association des étudiants maliens d’Ile-de-France, ADEM Mali : un support pour ceux qui arrivent en France faire leurs études. L'association les aide dans les parcours universitaires, les stages, la vie quotidienne, la définition de leur projet professionnel.

Nom de l'auteur : Diara Ndiaye / Alors on dit quoi ?

Producteur : RFI

Année de copyright : 2019

Publié le 23/08/21

Modifié le 16/09/21

Ce contenu est proposé par