Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Que signifie le mot « scoop » ?

Merci professeur ! Spécial presse

Publié le 08/11/19Modifié le 11/12/19
sso_title
sso_description

Bernard Cerquiglini, éminent linguiste et spécialiste reconnu de la langue française, nous explique dans cet épisode de « Merci, Professeur » l'origine du terme journalistique « scoop ».

D'où vient le terme « scoop » ?

Dans une civilisation de la vitesse, de la nouveauté perpétuelle et incessante, le scoop possède une valeur considérable. Ce terme est l’emprunt récent, dans les années 1960, à un substantif américain tiré du verbe to scoop, qui signifie « ramasser, écoper », devenu, dans l’argot des journalistes des États-Unis, synonyme de « couper l’herbe sous les pieds de quelqu’un, le devancer ».

Quels sont les mots français équivalents de « scoop » ?

Le mot « scoop » s’est imposé en français aux dépens de la classique expression « avoir la primeur de », à propos d’une information, qui date des dernières années du XVIIIe siècle. Le philosophe Alain écrit joliment et sagement : « Je ne veux point les dernières découvertes ; cela ne cultive pas. La culture générale refuse les nouveautés et les primeurs. » Un autre concurrent a été évincé, sans doute à cause de sa longueur : « exclusivité ». Il désigne traditionnellement une « information très importante et exclusive ». Ces disparitions sont regrettables. 

Producteur : TV5MONDE

Année de diffusion : 2019

Voir plus