Quels dangers représentent les réseaux sociaux pour les journalistes ?

Reporters sans frontières

Publié le 15/03/19Modifié le 13/11/19

Sur le même sujet

L'influence des réseaux sociaux sur le traitement de l'information

La réponse d'Elodie Vialle, responsable du bureau Journalisme et Technologies à Reporters sans frontières :

Les réseaux sociaux constituent un véritable espace pour les voix indépendantes pour pouvoir s’exprimer. Dans de nouveaux pays autoritaires, ça permet aux journalistes de faire entendre leur voix, mais il y aujourd’hui un effet boomerang à tout cela et les prédateurs de la liberté de la presse l’ont bien compris. Lorsqu’ils ne coupent pas Internet, lorsqu’ils ne censurent pas les médias, ils s’attaquent aux contenus des réseaux sociaux et pour cela, ils ciblent et intimident les journalistes. Ce sont des armées de trolls qui lancent des attaques synchronisées, des menaces de mort, de viol. Et ces attaques touchent particulièrement les journalistes d’investigation et les femmes journalistes. Deux femmes journalistes sur trois auraient déjà été harcelées en ligne et sur ces 2 femmes sur 3, finalement 40 % s’autocensurent ou renoncent à couvrir certaines histoires. Pour Reporters sans frontières, ce harcèlement en ligne des journalistes est une nouvelle menace sur la liberté de la presse qui conduit à une forme de censure du contenu.

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :