Vidéo : Qui a inventé le V de la victoire ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire02:25Publié le 23/06/2021

Qui a inventé le V de la victoire ?

C Jamy, les extraits

Motards, politiciens… Tous ont adopté le signe « V » de la victoire. Lauren Malka, journaliste littéraire et podcasteuse, revient sur l’invention de ce geste durant la Seconde Guerre mondiale, au cours d’un appel historique sur la BBC.

L’invention du signe « V » pendant la Seconde Guerre mondiale

Victor de Laveleye, journaliste et homme politique belge, est l’inventeur du signe V de la victoire. En janvier 1941 à Londres, soit 6 mois après l'appel du 18 juin du général de Gaulle, il lance un appel historique sur la BBC à tous les résistants de Belgique :

Je vous propose, comme signe de ralliement la lettre V parce que c’est la première lettre de victoire en français et de vrijheid, qui en flamand veut dire liberté. 

Le signe « V », emblème de la résistance en Europe

Aussitôt, la lettre V apparaît sur des murs en Belgique, en Hollande et dans le Nord de la France. Le Premier ministre britannique, Winston Churchill, l’adopte aussi. Puis, on se rend compte que le V en morse rappelle le début de la 5ème symphonie de Beethoven. Cette musique devient l’indicatif (jingle) des émissions françaises sur la BBC et les résistants la sifflotent dans la rue pour se reconnaître entre eux.

 

Les Allemands ont cherché à récupérer ce geste, en vain. Le V reste associé à la victoire des Alliés. Dans les années 1960, ce symbole devient le signe de la paix.

 

© Crédits images : AFP / AKG-IMAGES / GETTY IMAGES / PIXABAY / SHUTTERSTOCK / SIPA / DR

 

Pour aller plus loin, découvre notre dossier « Apocalypse : la Deuxième Guerre mondiale »

 

 

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 23/06/21

Modifié le 23/06/21

Ce contenu est proposé par