Vidéo : Radio : la libération des ondes en France

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI

audio - Radio : la libération des ondes en France

L'audiovisuel

En 1981, l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République conduit à la fin du monopole d’État sur la bande FM. C’est la naissance des radios libres. Indépendance, originalité et liberté de ton. Aujourd’hui, que reste-t-il de ce mouvement ?

La fin du monopole d’Etat sur la bande FM 

Près de 3000 radios libres commencent à émerger, un nouveau paysage radiophonique commence alors à se construire.

Philippe Gault, président du SIRTI (Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes,) se rappelle que dans les années 90, tout le monde disait que toutes ces radios seraient éphémères, et seules les plus fortes survivraient avant d’être de toute façon rachetées par des grands groupes

La libération des ondes 30 ans après

30 ans après, les radios associatives sont encore là, on compte plus de 150 radios indépendantes, locales, régionales, sur de très nombreuses thématiques, mais aussi des poids lourds comme Skyrock, les radios du groupe NRJ, et d’autres radios FM connues qui existent aujourd’hui.

Une bande FM surchargée ?

Certains dénoncent une bande FM trop occupée, voire même formatée, avec souvent plus ou moins les mêmes morceaux entendus. Pourtant, l’historien des médias, Thierry Lefebvre, estime pourtant que l’esprit de 1981 n’a pas pour autant disparu en prenant pour exemple Radio Liberté, radio associative, financée par ses auditeurs depuis 30 ans, avec des thématiques que l’on n’entend pas ailleurs. A l’opposé, Skyrock conserve quelque chose du ton et de l’impertinence de 1981, la libre antenne, avec tous les dérapages qui étaient possibles et arrivaient oh combien souvent sur des directs sans filtre.

Les radios communautaires ont aussi leur mot à dire

C’est un nouvel espace de parole lancé dès 1982 sur la bande FM. Beur FM, Radio J, la radio catholique, toutes ces radios-là sont des enfants de l’esprit de 1981 et elles ont leur audience.

30 après la libération des ondes, 600 radios associatives émettent aujourd’hui en France. Besoin de financement oblige, difficile pour elles de maintenir l’idéal des débuts, mais une perspective encore incertaine se profile, celle de la radio numérique.

 

Photo : © Martin / AFP

Nom de l'auteur : Valentine Pasquesoone

Producteur : RFI

Année de copyright : 2011

Publié le 19/02/21

Modifié le 24/02/21

Ce contenu est proposé par