Vidéo : Récession, dépression, rebond : tout savoir sur les fluctuations de l'activité économique

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences économiques et sociales02:33Publié le 07/05/2021

Récession, dépression, rebond : tout savoir sur les fluctuations de l'activité économique

Les clés de l’éco – Citéco – Cité de l’économie

L’activité économique est toujours marquée par des fluctuations, plus ou moins rapides et plus ou moins prononcées. On parle de phases de croissance, de récession, de dépression et de reprise. Mais comment tout cela fonctionne-t-il ?

Quel est le mécanisme de la croissance ?

La croissance, c’est lorsque l’activité économique progresse. Cela se traduit notamment par le fait que le PIB, le produit intérieur brut, augmente. Le PIB mesure la richesse créée par l’économie d’un pays. Quand elle est de 2 % par an, cela veut dire qu’à la fin de l’année, la richesse du pays a augmenté de 2 %.

La croissance s’accompagne en général d’investissements de la part des entreprises, de créations d’emplois, d’une consommation dynamique des ménages, et d’une dose plus ou moins élevée d’inflation, c’est-à-dire une hausse générale des prix. La croissance peut être plus ou moins forte, accélérer ou ralentir, mais aussi être interrompue. On parle alors de retournement ou de crise.

Quelles sont les conséquences d’une crise économique ?

Une crise peut avoir différentes causes : montée des prix du pétrole en 1973, crise financière en 2008, pandémie en 2020. Elle se traduit par une baisse de l’investissement et de la consommation, et d’une augmentation du chômage.

Le fameux PIB recule. Si ce recul est bref, on va parler de trou d’air. S’il se prolonge sur au moins 6 mois, on parle alors de récession. La récession est donc un recul de l’activité économique sur 2 trimestres ou plus. Quant à la dépression, c’est en quelque sorte une récession aggravée et durable. Ce terme est employé quand la chute de l’activité est particulièrement forte et que s’enclenche une spirale négative : chute de la consommation, baisse des prix, de la production et des investissements, hausse des faillites et du chômage, et que le tout s’enchaîne et perdure.

La période qui a suivi la crise économique de 1929 est connue comme la Grande Dépression.

Une reprise majoritairement aidée par les gouvernements

Et la reprise, ou le rebond ? Cette expression désigne le redémarrage de l’activité économique après une récession ou une dépression. Cette reprise nécessite souvent une action publique, celle des gouvernements par l’utilisation de la politique budgétaire, des investissements publics et des banques centrales via la politique monétaire, avec la baisse des taux d’intérêt, notamment. Cette action publique est un facteur fondamental de la reprise, car elle permet le rétablissement de la confiance des ménages et des entreprises dans l’économie et l’avenir.

Réalisateur : Citéco

Nom de l'auteur : Citéco

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Publié le 07/05/21

Modifié le 07/05/21

Ce contenu est proposé par