Respect de la vie privée et "peopolisation" de l'information : la déontologie journalistique en question

icone menu

Les jeunes et l'info

Publié le 08/02/16Modifié le 06/11/19

Sur le même sujet

Selon Caroline Roux, le respect de la vie privée est une question ambigue. Les politiques se sont beaucoup exposés, et exposée leur vie privée. Ils ont joué avec la presse people. Quand vous voyez un président de la république à la une d'un site people, c'est parce que les hommes politiques sont devenus des peoples comme les autres. Le consommateur d'information est dans un paradoxe : à la fois il critique cet état de fait, mais le numéro du magazine people qui a fait sa une sur le président de la République a été le numéro le plus vendu du magazine. Il faut donc une réflexion collective sur l'information qu'on veut. 

Pour Nordine Nabili, le président de la république n'est pas une victime. Depuis 10-15 ans il n'y a plus de limite entre la vie privée et la vie publique. Le plus embêtant pour Nordine Nabili c'est la non réaction des journalistes sur ce sujet. A son sens, cela accentue encore plus l'écart entre la population et les citoyens. 

 

Retrouve ce contenu dans :