Vidéo : Royaume-Uni - Europe : je t'aime, moi non plus

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire02:19Publié le 22/04/2022

Royaume-Uni - Europe : je t'aime, moi non plus

C Jamy, les extraits

Pendant plus d’un demi-siècle, l’Europe et le Royaume-Uni ont entretenu des rapports particulièrement complexes. Une relation qui s’est terminée par le Brexit, en 2020, qui a marqué le départ des Britanniques de l’Union Européenne.

Les prémices d’une construction européenne sans le Royaume-Uni

Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill, le Premier ministre britannique, milite pour la création d’une union entre pays européens. Mais d’après lui, la création des « Etats-Unis d’Europe », seul moyen d’établir une paix durable, ne doit se faire qu’entre pays du continent. Ainsi, en 1951, le Royaume-Uni ne fait pas partie des six pays fondateurs de la CECA, la Communauté européenne du charbon et de l’acier. Il ne signe pas non plus le traité de Rome en 1957, ratifié par les six mêmes Etats que sont la France, la République Fédérale d’Allemagne, l’Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Quand De Gaulle s’oppose aux Britanniques

Toutefois, en constatant le succès de la Communauté économique européenne, les Britanniques décident de la concurrencer avec l’Association européenne de libre-échange. Cette alliance ne connaît cependant pas la même réussite. Le Royaume-Uni, alors dans une période de déclin, tente de faire marche arrière et d’intégrer le marché commun de la CEE dès 1961. Un revirement qui déplait à Charles de Gaulle, qui estime aussi que son entrée est impossible en raison de ses dettes et de la dévaluation de sa monnaie, la Livre Sterling. Il refuse donc leur adhésion en usant de son droit de véto en 1963 et 1967. Ils ne peuvent rejoindre la CEE qu’en 1973, trois ans après la mort du Général.

Le Brexit, ou la fin du Royaume-Uni dans l’Europe

En 1979, le Royaume-Uni, très affecté par les deux chocs pétroliers des dernières années, change de nouveau d’avis. Sa Première ministre, Margaret Thatcher, surnommée la Dame de fer, était initialement pro-européenne, mais pense désormais que l’Europe coûte trop à son pays, et que celui-ci n’obtient pas suffisamment en retour. Elle s’oppose également à la réunification de l’Allemagne en 1990, par peur de la voir devenir trop puissante. Finalement, après avoir entretenu une relation complexe avec l’Europe pendant plusieurs décennies, le Royaume-Uni quitte l’Europe en 2020, lors du Brexit.

 

© Crédits images : AKG-IMAGES / PHOTO 12 / SHUTTERSTOCK / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 22/04/22

Modifié le 11/05/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !