Vidéo : Samy Gryn, rescapé de la rafle du Vel d'Hiv

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Histoire02:34Publié le 01/07/2022

audio - Samy Gryn, rescapé de la rafle du Vel d'Hiv

Mémoires de la Seconde Guerre mondiale

Dans ce reportage, Samy Gryn, ayant quitté la France pour Israël, raconte comment sa famille a été arrêtée à Paris, le 16 juillet 1942 et enfermés comme des milliers d’autres au Vélodrome d’Hiver, puis sauvée par miracle, de l'enfer des camps d'extermination.

La rafle du Vélodrome d’Hiver

La rafle du Vélodrome d’Hiver est la plus grande arrestation de Juifs en France pendant la Seconde Guerre mondiale. En juillet 1942, sous ordre du Troisième Reich et avec la collaboration du régime de Vichy, ce sont plus de treize mille personnes qui sont arrêtées, pour être détenues au Vélodrome d’Hiver, dans des conditions d’hygiène déplorables. Toutes seront déportées vers les camps d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

L’histoire de Samy Gryn 

Samy Gryn est l’un des rares survivants de cette arrestation massive. Agé de deux ans lors de la rafle, Samy Gryn n’a pas de souvenirs de ces jours sombres, mais il n’en reste pas moins traumatisé par l’atrocité des camps. « Je ne sais pas si c’est Pithiviers ou le Vel d’Hiv, mais jusqu’à présent, je ne supporte pas le bruit, l’odeur et la saleté ». Avec sa mère et sa sœur, Samy Gryn devait embarquer vers les camps d’extermination nazis, mais au dernier moment sa famille est transportée dans un hôpital, puis sauvée. « Je recherche la raison de ma survie », Samy Gryn pense à un sauvetage organisé par son père, un résistant communiste mort au camp d’Auschwitz. 

► Pour en savoir plus, découvrez : Rafle du Vel-d'Hiv, Chirac reconnaît la responsabilité de la France en 1995

Nom de l'auteur : Nicolas Falez / Reportage international

Producteur : RFI

Année de copyright : 2012

Publié le 01/07/22

Modifié le 01/09/22

Ce contenu est proposé par