Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Actualité02:14

#Selfie : quand prendre une photo peut tuer

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min

Les selfies, plus meurtriers que les attaques de requins ? Entre 2011 et 2017, la pratique du selfie a entraîné 259 décès dans le monde… soit 5 fois plus que les requins ! Noyades, chutes, accidents de transport… Pour certains, prendre des risques pour se faire remarquer sur les réseaux sociaux est devenu un loisir, quitte à en perdre la vie. On parle même de #DaredevilSelfie ou de #Killfies. Pour tout capter, Zoom fait le point.  

Le selfie, une mode meurtrière 

Que ce soit au sommet d'un gratte-ciel ou à bord d'un train en marche, pour certains, la seule règle pour faire une bonne photo, c'est de la rendre extrême. Des clichés qui impressionnent sur les réseaux, mais qui peuvent virer au cauchemar. Entre 2011 et 2017, 259 personnes sont mortes dans le monde alors qu'elles prenaient un selfie. 

Les Indiens particulièrement concernés

C'est en Inde qu'il y a le plus d'accidents, devant la Russie et les Etats-Unis. Pourquoi l'Inde est-elle en tête ? Parce que c'est un pays jeune : 4 personnes sur 10 ont moins de 24 ans. En plus, les jeunes Indiens sont fans de selfies. A New Delhi, un pont de 145 m de haut est devenu leur terrain de jeux. Tous les jours, ils sont des dizaines à l'escalader ou à se mettre en scène en frôlant les voitures. L'un d'entre eux explique : « On est prêts à prendre tous les risques pour faire un bon selfie. Je serais même prêt à sauter sur la route s'il le fallait ! »

La mise en place de « no selfies zones »

Entre 2011 et 2017, 159 personnes sont mortes en Inde à cause de ces selfies dangereux. Pour éviter d'autres accidents, une appli liste les endroits risqués. De leur côté, les autorités indiennes interdisent certaines zones aux selfies. On les appelle les « no selfies zone ». Parmi elles figurent les zones touristiques avec de l'eau, le sommet des montagnes et les très haut bâtiments. 

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 06/11/19

Modifié le 16/03/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par