Vidéo : #Soprano : succès et générosité

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Actualité02:58

#Soprano : succès et générosité

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min

En tournée dans toute la France, Soprano sort Du Phoenix aux étoiles, la réédition de l’album à succès Phoenix. Parmi les nouveaux titres, deux featurings avec Jul et Ninho. Mais Soprano, de son vrai nom Saïd M’Roumbaba, n’est pas qu’une machine à tubes. C’est un homme engagé. Il en parle moins, mais il soutient les enfants en difficulté, par le biais, notamment de sa fondation. Une organisation qui lui permet de venir en aide aux Comoriens, les habitants des Comores, cet archipel africain dont sont originaires ses parents. Zoom sur un artiste aussi apprécié qu’engagé.

 

Ado, Soprano a connu la dépression

Soprano cartonne ! C’est même la 3e personnalité préférée des Français chez les 7-14 ans. Rappeur, chanteur, compositeur, il a fait ses armes dans les années 90 avec le groupe Psy 4 de la Rime. Aujourd’hui, Soprano, Saïd M’Roumbaba de son vrai nom, a quarante ans et six albums solo à son actif. On ne compte plus ses tubes. Deux thèmes reviennent souvent : la diversité et le bonheur. Difficile de dissocier Soprano de son sourire et de ses messages positifs. Pourtant, ado, il a traversé une dépression. « C’était une période de ma vie douloureuse. J’avais des problèmes perso, même à la maison. Je me cherchais aussi. Les injustices du monde, la crise d’adolescence… il y avait tellement de choses dans ma tête, qu’à un moment donné, c’est vrai que j’ai eu envie de lâcher. »

 

Combattre le harcèlement scolaire

Ce qui l’a sauvé, en partie, c’est la musique. « A cette période-là, j’aurais jamais cru que j’aurais fait autant de chemin. Souvent, on est dans le trou. On se dit que ça ne va jamais changer. Une vie, c’est court, mais, c’est long aussi. Il peut se passer tellement de choses, il faut y croire, essayer de construire. Aujourd’hui, on est là, on arrive à remplir des stades. Jamais, je n’aurais cru ça ! ». Ce succès lui permet d’aider les autres. Et notamment, les enfants. L’un de ses combats est le harcèlement scolaire, thème de sa chanson Fragile. « Le nombre d’enfants harcelés à l’école et sur Internet, c’est incroyable. J’en ai parlé parce que, justement, je recevais beaucoup de messages. Moi, je n’ai jamais été harcelé à l’école, mais je suis un père de famille et, bien sûr, ça me touche ».

 

Une fondation aide les jeunes Comoriens

Et la musique n’est pas le seul outil de Soprano pour aider les ados. Ambassadeur de l’Unicef, il a aussi sa propre fondation (Soprano fondation) qui vient en aide aux jeunes Comoriens. Car si le rappeur est né dans les quartiers populaires de Marseille, ses parents viennent de l’archipel africain des Comores. Ce petit état de l’océan Indien dont presque la moitié des habitants vit sous le seuil de pauvreté. Depuis 2015, avec sa fondation, Soprano soutient notamment les écoles du pays. Il finance, par exemple, des travaux, et apporte souvent du matériel scolaire. « L’éducation, l’école c’est important pour eux. Parce que le futur, c’est eux. Ils ont besoin d’avoir des bases pour pouvoir construire quelque chose de meilleur demain ».

L’ancien ado mélancolique a trouvé sa mission : soutenir la jeunesse et faire danser les foules.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 17/12/19

Modifié le 16/03/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par